Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Salies-de-Béarn célèbre sa fameuse piperade

-
Par , France Bleu Béarn

Les Salisiens se sont réunis ce jeudi pour participer à la désormais traditionnelle Piperadère. Au menu de cette vingt-deuxième édition : de la piperade bien sûr, mais aussi un concours de lancer d'espadrille.

Les organisateurs avaient prévu plus de 600 kilos de piperade pour rassasier tous les visiteurs.
Les organisateurs avaient prévu plus de 600 kilos de piperade pour rassasier tous les visiteurs. © Radio France - Béatrice Chot-Plassot

Salies-de-Béarn, France

Les Salisiens se sont mis aux fourneaux pour concocter le plat typique de la région. Le traditionnel concours de piperade a réuni sept équipes de tout le département. Les règles sont simples : les candidats doivent préparer ce plat à base de tomates, de piments et d'oignons - fournis par les producteurs locaux - dans l'après-midi. Le résultat est dégusté par un jury, qui désigne la meilleure recette. Cette année, la piperade qui a le plus séduit les jurés est celle du Harem du Sultan, premier prix de la gastronomie. "Pour cette édition, nous avons eu un bon cru", se réjouit Jean-Marc Arangoïs, superviseur du concours. 

Les amateurs d'activités plus sportives se sont réunis autour de la piste de lancer d'espadrille. Le concours a duré toute la journée, sous les yeux des spectateurs amusés. En dehors de quelques espadrilles envoyées sur les balcons des maisons avoisinantes, les compétiteurs ont été plutôt performants cette année. Chez les moins de 16 ans, le record a été battu : le jeune champion a envoyé sa savate à 24 mètres. Pour les femmes, la gagnante a tiré à plus de 22 mètres. Et enfin, le champion en titre conserve sa place pour la quatrième année consécutive, même s'il n'a pas battu son record personnel, établi à 37 mètres.