Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Culture – Loisirs

Salon du Vintage à Bordeaux : nostalgiques et collectionneurs remontent le temps

samedi 9 mars 2019 à 21:18 Par Camille Huppenoire, France Bleu Gironde

Retour vers le passé ce week-end à Bordeaux, où se tient le Salon du vintage. Le hangar 14, aux Chartrons, a pris l'allure d'une caverne aux merveilles d'autrefois, où nostalgiques et collectionneurs s'offrent une balade hors du temps.

Le flipper, objet culte incontournable du Salon du Vintage.
Le flipper, objet culte incontournable du Salon du Vintage. © Radio France - Camille Huppenoire

Bordeaux, France

La star de ce voyage dans le passé, c'est le flipper, objet culte des années 1970. Autour de plusieurs modèles remis à neuf qui trônent au milieu du Salon du Vintage, en parfait état de fonctionnement, petits comme grands se pressent. Claude raconte à ses deux fils ses souvenirs avec ce jeu que l'on trouvait, dans son enfance, au café du coin. "C'étaient de belles années" glisse-t-il. Va-t-il se laisser tenter par une partie ? "Uniquement si les enfants me défient, rigole-t-il. J'ai perdu la main !

Un petit goût de madeleine de Proust

De nombreux visiteurs se montrent un brin nostalgiques, comme Christelle, grand sourire devant les décorations en néons de couleurs vives: "ça donne envie de se replonger dans les années d'avant, où, même si ça ne l'était peut-être pas toujours, ça paraissait plus simple." Une parenthèse hors du temps, des années 1950 aux ultimes années du XXe siècle, qui ravive des souvenirs et fait plaisir aux curieux de passage comme aux collectionneurs, les mains plongées dans les vieux vinyles ou les vêtements d'un autre temps. 

Plus de 10.000 euros à débourser pour s'offrir cet authentique Jukebox. - Radio France
Plus de 10.000 euros à débourser pour s'offrir cet authentique Jukebox. © Radio France - Camille Huppenoire

Des souvenirs des "années iconiques" pour toutes les bourses

Côté budget, les responsables du salon le promettent, tout le monde y trouvera son compte. "De l'étudiante avec 30 euros en poche qui veut s'acheter un peu de mode, de fripe, détaille Victor Lelaidier, chef du Projet Salon du Vintage, [à] des clients qui cherchent des articles plus pointus : une grande affiche originale de Brigitte Bardot [et même] des passionnés de voitures avec parfois d'énormes budgets." Pour la voiture de James Dean, comptez un sacré budget...la location d'un vieux camping-car rétro pour un week-end est plus abordable. Vaisselle plastique orange et banquettes à carreaux garanties !

Ce véhicule remis à neuf peut se louer pour le week-end. - Radio France
Ce véhicule remis à neuf peut se louer pour le week-end. © Radio France - Camille Huppenoire

Le vintage, ce ne sont pas que les néons, plaques métallisées et affiches de films des dernières décennies avant l'an 2000. Au Salon du Vintage, le stand le plus rétro, c'est celui des sœurs Sandrine et Laurence, qui proposent de se prendre en photo dans des costumes des années 1900. "On est les préhistoriques du vintage" sourient les deux exposantes. "On joue sur l'image, pour imaginer qui on aurait pu être..."

"Photo Rétro" avec les soeurs Sandrine et Laurence et leurs costumes des années 1900. - Radio France
"Photo Rétro" avec les soeurs Sandrine et Laurence et leurs costumes des années 1900. © Radio France - Camille Huppenoire

Le Salon du Vintage à Bordeaux, c'est jusqu'à ce dimanche, 19 heures. Ouverture des portes à 10 heures du matin. L'entrée est gratuite pour les moins de 12 ans. Pour les autres, il faudra payer 5 euros.