Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Salvator Mundi" : l'incroyable histoire du tableau le plus cher du monde

-
Par , France Bleu

La paternité du célèbre tableau représentant le Christ est au cœur d'un documentaire diffusé ce mardi soir sur France 5. A-t-il vraiment été peint par Léonard de Vinci ou par un de ses élèves ? Le réalisateur Antoine Vitkine a enquêté deux ans pour tenter de démêler le vrai du faux.

Le "Salvator Mundi" en vente chez Christie's à New-York en novembre 2017.
Le "Salvator Mundi" en vente chez Christie's à New-York en novembre 2017. © Maxppp - JUSTIN LANE

"Salvator Mundi : la stupéfiante affaire du dernier Vinci" revient sur une question qui enflamme le monde de l'art depuis plus de 15 ans maintenant. Le "Sauveur du monde" est-il un vrai Léonard de Vinci ? Selon le documentaire diffusé ce mardi soir sur France 5, il serait probablement de l'atelier du peintre italien mais non du maître.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Acheté en 2005 pour une poignée de dollars 

Antoine Vitkine, réalisateur du documentaire, a enquêté sur ce tableau racheté en 2005 en mauvais état pour 1.175 dollars par un marchand d'art new-yorkais et restauré aux Etats-Unis. Il va ensuite être authentifié comme un vrai Léonard par plusieurs experts britanniques. En 2011, un milliardaire russe l'achète pour 127 millions de dollars avant de le revendre. 

Le tableau poursuit sa route et sera finalement mis en vente en novembre 2017 chez Christie's au Rockefeller Center de New York et présenté comme entièrement peint par Léonard de Vinci dans le catalogue. Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane en fait alors l'acquisition pour 450 millions de dollars, (375 millions d'euros) un montant record. 

Des doutes sur son authenticité 

Un grand nombre d'experts internationaux continuent de mettre en doute son authenticité. Le documentaire révèle que, pour le Louvre, il s'agit d'une œuvre d'atelier, avec un apport minime du maître de la Renaissance italienne. L'Arabie saoudite a demandé à la France d'expertiser la toile avant un prêt éventuel pour la grande rétrospective Léonard de Vinci au Louvre (octobre 2019 - février 2020). Le tableau est resté trois mois dans le laboratoire du musée parisien. Une expertise qui démontrerait, toujours selon  le documentaire, que "Léonard n'aurait fait que contribuer au tableau". Le Louvre en aurait informé les Saoudiens.

Une affaire d'État 

Pour cette grande exposition consacrée à Leonard de Vinci, la demande du Prince saoudien était très clair : exposer le "Salvator Mundi" aux côtés de la Joconde, et le présenter comme un Vinci à 100%. La pression sur le plus grand musée du monde est alors très forte. La direction du musée, le gouvernement et les représentants de la monarchie saoudienne négocient jusqu’au dernier moment.

A la fin du mois de septembre, c'est finalement Emmanuel Macron qui tranche : il est décidé de ne pas donner suite à la demande des saoudiens. Au dernier moment, Mohammed Ben Salmane aurait refusé de le prêter à des conditions autres que les siennes.  

Depuis 2017, le "Salvator Mundi" n'est jamais réapparu en public. Où se trouve le tableau actuellement ? la question alimente toujours les fantasmes. Dans son documentaire, Antoine Viktine avance plusieurs pistes : à bord du yacht du prince ou encore dans un coffre en Suisse. Les Saoudiens attendraient que la mauvaise réputation du tableau soit oubliée pour l’exposer un jour dans un des futurs musées du royaume, en construction.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess