Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : se cultiver et se divertir chez soi

Saône-et-Loire : des ateliers virtuels pour occuper les enfants pendant les vacances et le confinement

-
Par , France Bleu Bourgogne

Cette année, les vacances de printemps riment avec confinement pour la plupart des enfants. Dans les centres de loisirs bourguignons, on s'adapte et on garde le contact malgré tout, avec des ateliers itinérants en ligne. Reportage en Saône-et-Loire.

Maxence et son frère Nicolas tentent de répéter une activité découverte en vidéo
Maxence et son frère Nicolas tentent de répéter une activité découverte en vidéo - Alexia Moral

Les centres de loisirs de la région sont désespérément vides en cette période de vacances. Confinement oblige, la plupart des enfants restent avec leurs parents à la maison. Mais pas question d'abandonner tout ce beau monde. Depuis quelques jours, une dizaine de centres saône-et-loiriens s'associent au réseau éducatif des Francas 71 pour publier chaque jour une vidéo : l'idée ? Leur apporter un peu d'évasion, même si c'est à la maison.

Loin des yeux, près du cœur

Charlotte Colas dirige le centre de loisirs de la ville de Montceau-les-Mines : "au vu de la situation actuelle, les espaces jeunesse ne peuvent pas ouvrir pour les vacances de printemps, donc on a décidé d'associer plusieurs centres pour créer des vidéos pour alimenter toute la période des vacances d'avril. Donc tous les jours, à 11h, sur la page des Francas 71, une petite vidéo est publiée. Ça peut être une _activité manuelle, créative, cuisine_, ou autre, que l'on fait au quotidien dans les centres.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Et Charlotte Colas a met la main à la pâte pour fabriquer ces vidéos. On la découvre successivement en train de cuisiner des endives et du thon, ou bien de réaliser un magnet, pour accrocher au réfrigérateur. 

Une opération amenée à durer au-delà de l'épidémie ?

Pas si facile, d'ailleurs, de se mettre devant la caméra, quand on est habitué au terrain. Alexia Moral peut en témoigner, cette animatrice et directrice de fonctionnement au centre de Colombier-en-Brionnais vient de boucler une vidéo dans laquelle elle raconte l'histoire d'un petit prince, tout en origami : "ç'a été compliqué, parce qu'on a très peu l'habitude de faire des petites activités. Se prendre en vidéo, c'est compliqué ! Quand on est face aux enfants, si on bafouille un peu pendant l'explication, c'est moins dérangeant, mais sur la vidéo on essaie que ce soit clair dès le départ, et ce n'est pas évident." C'est chronophage, aussi ! "Une heure pour une  vidéo de cinq minutes", confirme l'intéressée.

En tout cas, si ça marche, Alexia comme Charlotte se verraient bien poursuivre cette initiative dans le temps, même après le confinement. "Sur internet, il y a beaucoup de choix et ce qu'on propose nous, ce sont des activités simples, peu onéreuse, on fait avec les moyens du bord, des choses quo'n a tous chez nous. Et puis pour les familles qui ont peu de budget pour inscrire leurs enfants dans les centres de loisirs, ça peut être une alternative."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess