Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

À Sarlat, Jacques Malaterre filme la Révolution française comme un reportage

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Périgord

Le tournage du téléfilm "La Révolution française" se termine en Périgord. Les réalisateurs ont conçu leur docu-fiction comme un reportage caméra à l'épaule.

Jacques Malaterre réalise son téléfilm comme un reportage
Jacques Malaterre réalise son téléfilm comme un reportage © Radio France - Harry Sagot

Sarlat-la-Canéda, France

Le téléfilm a été tourné pendant trois semaines dans le vieux Sarlat, pour reconstituer le Paris de 1789 à 1795, et quelques scènes seront aussi réalisées dans la chapelle du château de Biron. "La Révolution française" sera diffusée sur France 2  en deux épisodes, courant 2020, et les réalisateurs Hugues Nancy et Jacques Malaterre ont voulu tourner ce téléfilm comme un reportage.

C'est  comme si une chaîne de télé, une chaîne d'info, s'était immergée dans le quartier révolutionnaire des Gobelins" - Jacques Malaterre, réalisateur

Les réalisateurs ont imaginé leur téléfilm comme un grand reportage. Les comédiens parlent à la caméra "ça va donner -une espèce de cinéma-vérité, de télévision-vérité qui plonge au cœur même de la Révolution, explique Jacques Malaterre."  L'exercice est compliqué pour les acteurs, mais Jacques Malaterre se félicite en tout cas de l'implication de la centaine de figurants recrutés dans la région.

Jacques Malaterre a tourné son téléfilm sur la Révolution française comme un reportage

Un tournage subventionné par la Région et le Département

La société de production Nilaya investit 2,815 million d'euros sur ce téléfilm, dont près de 18% (environ 500.000 euros) dépensés en Dordogne pour l'embauche des techniciens, des figurants, l'hébergement et la restauration. Pour le président du Conseil départemental Germinal Peiro, les 50.000 euros d'aide du Département sont donc un très bon investissement. Le Conseil régional a aussi apporté une aide de 80.000 euros.

Près d'une centaine de figurants ont été recrutés pour les trois semaines de tournage - Radio France
Près d'une centaine de figurants ont été recrutés pour les trois semaines de tournage © Radio France - Harry Sagot

La Dordogne accueillera une centaine de journées de tournage en 2019, toutes production confondues, contre 180 en 2018 (grâce à des productions comme "La Fin de l'été" avec Bernard Lecoq récemment diffusé sur Arte).

Choix de la station

France Bleu