Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Le maire de Sarreguemines écrit à Roselyne Bachelot pour l'alerter sur la crise que vit le monde de la culture

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Le maire de Sarreguemines, Marc Zingraff, a adressé un courrier à Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture pour l'alerter sur la situation des professionnels du secteur qui souffrent de la crise sanitaire.

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot
La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot © Maxppp - Thomas Padilla

Roselyne Bachelot connait Sarreguemines. Alors ministre de la Santé, elle était venu y inaugurer l'hôpital Robert Pax. Marc Zingraff s'en souvient, et il espère que la ministre de Culture en a gardé un bon souvenir, au point de prêter un œil attentif au courrier qu'il lui vient de lui adresser. "Je n'ai pas voulu d'un courrier conflictuel, mais plutôt faire appel à sa fibre relationnel, à son humour et a ses qualités d'écoute" explique l'élu.

Le même effort que pour l'économie

Le fond du propos n'en reste pas moins grave : cinémas et musées fermés, spectacles vivants à l'arrêt presque total, troupes sans contrats depuis de longues semaines... Marc Zingraff estime que le monde de la culture mérite un effort du gouvernement "comparable a ce qui a été fait pour les commerçants ou pour le développement économique." 

Un peu d'oxygène

Le maire de Sarreguemines prend pour exemple le cinéma Le Forum qui a récemment lourdement investi pour se moderniser, ou encore les troupes qui animent habituellement le marché de Noël. "Nous avons fait des efforts avec certains artistes, en leur payant le cachet attendu, en les faisant enregistrer dans le cadre d'un partenariat avec la télévision locale. Nous exploitons des pistes pour leur donner un peu d'oxygène."

Bon pour le moral

Marc Zingraff en fait même une question de santé publique : "le contexte nous inspire des situations tendu qui provoque de la dépression, une baisse du moral des français. Ces professionnels peuvent permettre de penser un peu à autre chose. On a besoin de la culture en ce moment."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess