Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sarthe : le pass sanitaire entre en application au parc d'attractions Papéa

-
Par , France Bleu Maine

Depuis ce mercredi 21 juillet, vous devez présenter un pass sanitaire pour accéder aux grands lieux de culture et de loisirs, comme Papéa à Yvré-l’Évêque, dans la Sarthe. Le parc d'attractions a dû s'organiser pour contrôler l'entrée et propose aux visiteurs des tests antigéniques sur place.

Le pass sanitaire est contrôlé à l'entrée du parc d'attractions Papéa, dans la Sarthe.
Le pass sanitaire est contrôlé à l'entrée du parc d'attractions Papéa, dans la Sarthe. © Radio France - Chloé Martin

"Bonjour Madame, je vais vérifier votre pass sanitaire. Il me faut également votre carte d'identité". En trente secondes, c'est fait. "Sur une application, on scanne les QR codes des vaccins ou des tests et ça nous met automatiquement si c'est valide ou non". Manon, comme deux de ses collègues, contrôle chaque visiteur à l'entrée de Papéa. Comme tous les lieux de culture et de loisirs de plus de 50 personnes, le parc d'attractions d'Yvré-l’Évêque, dans la Sarthe, est soumis depuis ce mercredi 21 juillet au pass sanitaire.

Test, vaccination ou certificat de rétablissement... les visiteurs doivent anticiper

Tous les adultes doivent donc présenter un test négatif de moins de 48h, une preuve de vaccination à jour, ou un certificat de rétablissement après une infection au Covid, ce que les visiteurs ont plutôt bien anticipé. "Nos jeunes ont été testés et nous également, on s'est organisé", indique Emilie. "Par chance, je suis déjà vaccinée depuis un petit moment !", ajoute Manuella. "Sinon, j'aurais sûrement fait le test". 

Un dépistage qu'il est possible de réaliser sur place. "C'est la solution pratique qu'on a trouvée pour répondre au mieux aux attentes", assure Florian Sacreste, directeur de Papéa. Un bâtiment préfabriqué est donc installé devant l'entrée pendant tout l'été. "Ceux qui ne savent pas qu'il faut le pass, ou ceux qui ont un test de plus de 48h, on les renvoie ici pour qu'ils se fassent tester avant d'entrer dans le parc", décrit-il. 

Le laboratoire installé devant Papéa propose des tests antigéniques au visiteurs. Pour cette première journée, une centaine de tests ont été réalisés.
Le laboratoire installé devant Papéa propose des tests antigéniques au visiteurs. Pour cette première journée, une centaine de tests ont été réalisés. © Radio France - Chloé Martin

"Sans le dépistage sur place, je ne serais pas venue"

"J'ai un peu râlé, parce que je n'en ai encore jamais fait jusqu'à maintenant. Mais bon, je n'ai pas le choix, surtout que mes enfants et mon mari m'attendent de l'autre côté !", sourit Natacha. Un laboratoire privé se charge des tests antigéniques, avec un résultat en quelques minutes seulement. A la sortie, si le test est négatif, les adultes ressortent avec un bracelet bleu au poignet. "S'il n'y avait pas ce système sur place, je ne serais pas venue. Mes dates de vaccination sont trop loin pour avoir le pass sanitaire", témoigne Aurore. 

Au total sur cette première journée, 10% des visiteurs majeurs se sont faits dépister sur place, soit une centaine de tests réalisés, et un seul a été positif. "Ce n'est pas négligeable ! Si on n'avait pas ce laboratoire, ce serait autant de personnes qui ne seraient peut-être pas venues", remarque Florian Sacreste. Déjà que la fréquentation est en baisse avec un effet pass sanitaire. "On a eu beaucoup de monde ce week-end et en début de semaine pour éviter le pass justement. Là, c'est plus calme". Le directeur de Papéa table sur une baisse de 40 à 50% du nombre de visiteurs, par rapport à une journée normale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess