Culture – Loisirs

"Sens dessus dessous" : le salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil est ouvert

Par Rémi Brancato, France Bleu Paris Région mercredi 30 novembre 2016 à 19:56

Au Salon du livre et de la presse jeunesse 2016, à Montreuil.
Au Salon du livre et de la presse jeunesse 2016, à Montreuil. © Radio France - Rémi Brancato

450 exposants, 700 rencontres, le salon du livre et de la presse jeunesse 2016 se déroule comme chaque année à Montreuil, jusqu'au 5 décembre. La littérature jeunesse se porte bien, merci pour elle!

"On ne va pas fâcher Antoine Gallimard, mais la littérature de jeunesse représente une bonne partie de la maison" attaque, un brin vantarde Agnès Tchakgarian de Gallimard Jeunesse, qui assure que sa branche représente "un tiers du chiffre d'affaires". Elle vante notamment le succès du 8e tome de la saga Harry Potter, un best seller, malgré le fait qu'il s'agit d'une pièce de théâtre, sans doute plus difficile d'accès pour le jeune public.

"Quand tu regardes la télé ce n'est pas la même sensation"

Dans les allées on croise beaucoup d'adolescents férus de lecture, comme Lucas, 14 ans, venu spécialement de la région toulousaine avec sa marraine pour une journée. "Quand je peux lire je lis, 2 heures par jour", raconte le jeune homme qui a englouti pas moins de "50 livres" depuis le début de l'année, essentiellement de la science fiction : "quand tu lis tu es direct plongé dans l'histoire alors que quand tu regardes la télé ce n'est pas la même sensation".

Au Salon du livre, il va pouvoir faire le plein et rencontrer les auteurs, notamment sur la scène littéraire. Le Salon propose aussi des ateliers et une exposition "la règle et le jeu" au sous-sol, où les enfants sont invités à manipuler des livres particuliers, à les expérimenter. "Le fait que ce soit un jeu n'empêche pas les enfants de se concentrer" défend Nolwenn Chevalier, médiatrice sur l'exposition.

Cet aspect ludique on le retrouve aussi au stand de la petite maison CotCotCot Editions, qui ne publie aucun livre papier pour le moment, mais des livres sur tablettes numériques et ordinateur. "Ce sont des livres avec une narration somme toute classique si ce n'est que l'enfant est acteur de sa lecture" défend Odile Flament "s'il ne touche pas l'écran de temps en temps le livre ne va pas avancer".

Visite du Salon du livre et de la presse jeunesse avec Rémi Brancato.

Entrée gratuite jusqu'à vendredi

Le salon du livre et de la presse jeunesse avait accueilli 139 000 visiteurs l'an passé, une petite baisse de fréquentation, quelques semaines après les attentats du 13 novembre. Cette année les organisateurs espèrent revenir au moins au 160 000 de 2014. Pour la première année, l'entrée est gratuite, jusqu'à vendredi. Ensuite, en achetant son billet sur Internet 5 euros, 4 euros en chèque lire vous sont remis à l'entrée du salon. "Et c'est tout le temps gratuit pour les enfants" ajoute Sylvie Vassallo, directrice du Salon et invitée de France Bleu ce jeudi matin.

INFORMATIONS PRATIQUES | Le Salon du livre et de la presse jeunesse 2016.

Partager sur :