Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Solidays : la lutte contre le Sida, une cause qui rassemble toujours ?

samedi 23 juin 2018 à 18:12 Par Léo Sanmarty, France Bleu

Solidays, l'un des plus importants festivals français, tient sa 20e édition les 22, 23 et 24 juin 2018 à l'hippodrome de Longchamp. Il a été créé en 1998 pour mobiliser le plus grand nombre dans la lutte contre le Sida. Quelles sont aujourd'hui les motivations des festivaliers ?

Solidays
Solidays © Radio France - Léo Sanmarty

Solidays, l'un des plus importants festivals français, tient sa 20e édition ces vendredi, samedi et dimanche à l'hippodrome de Longchamp.

Ce festival a été créé sur des valeurs de partage et d'entraide, pour mobiliser le plus grand nombre dans la lutte contre le Sida. France Bleu a interrogé les festivaliers sur leurs motivations et les raisons de leur présence. 

Solidays  - Radio France
Solidays © Radio France - Léo Sanmarty

Les festivaliers viennent-ils pour soutenir la lutte contre le Sida ?

Avec plus de 200.000 fans attendus, le festival devrait battre son record d'affluence cette année. 

De plus en plus de nouveaux venus, souvent très jeunes, sont attirés par la musique, l'ambiance, par les innombrables attractions et stands du festival, mais le sont-ils pour les causes prônées par Solidays ? France Bleu est allée à la rencontre des festivaliers. 

Pour Éloïse et Béatrice, âgées de 15 ans, l'âge des festivaliers est déterminant. Selon elles les plus jeunes viennent d'abord pour la musique. "Nous, on vient surtout pour la fête", expliquent-elles. 

Selon Emile, étudiant en ingénierie qui vient pour la première fois au festival, tout le monde n'a pas conscience de la finalité du festival. "Je ne suis pas sûr que tout le monde soit au courant" que le festival Solidays participe à la lutte contre le Sida. 

Du côté de la scène, les artistes eux-mêmes ont des approches différentes. 

Ce n'est pas une motivation en plus" - Eddy de Pretto 

Pour sa première au Solidays, le "kid" du rap français, Eddy de Pretto s'est prêté à l'exercice de la conférence de presse. Il s'est exprimé sur la cause que défend ce festival. 

Pour l'auteur-compositeur de "Fête de trop", "ce n'est pas une motivation en plus" pour venir au Solidays, a t-il expliqué. "Ce n'est pas pour ça que j'ai accepté de venir, mais c'est une très bonne chose, je n'ai aucun problème avec ça", précise t-il.  

Pour le nouveau venu du festival, "que les fonds soient reversés à des associations pour la lutte contre le Sida est quelque chose de très positif"

Eddy de Pretto - Radio France
Eddy de Pretto © Radio France - Léo Sanmarty

Les soeurs de la perpétuelle indulgence, militantes de la cause

En revanche pour le groupe LGBT,  Les Soeurs de la Perpétuelle Indulgence, un des "monuments" du Solidays,  la lutte contre le Sida est la principale raison de leur présence. 

Elles viennent au festival tous les ans, et ce depuis 20 ans. Célèbres pour leur goût prononcé de la liberté et de l'acceptation de soi, les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence et la "messe", qu'elles tiennent tous les ans sur scène , une sorte "d'orgie" de bonheur, sont un passage, voire un rite obligatoire pour tous les fans du festival. 

Pour les Sœurs de la Perpétuelle indulgence, la cause de la lutte contre le Sida est "capitale".

"Bien sûr que tous les gens qui viennent ici ne sont pas au courant, mais ce festival est un lieu de découverte et de prise de conscience pour des jeunes qui découvrent qu'ils peuvent changer les choses", expliquent-elles.  

Luc Barruet, l'organisateur du festival s'est exprimé sur l'apport du festival dans la lutte contre le sida, en conférence de presse ce vendredi. Pour lui, l'objectif n'est pas de gagner de quoi organiser les prochains festivals, mais de dégager des bénéfices pour la cause. 

Luc Barruet - Radio France
Luc Barruet © Radio France - Léo Sanmarty

En 20 ans, le festival a reçu 1.100 artistes, soutenu 2.200 programmes de solidarité dans 42 pays et récolté 25 millions d'euros pour lutter contre le sida.