Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

St Perdon au Plumaçon, concours de novillos précieux à Mont-de-Marsan

samedi 27 août 2016 à 17:55 Par Pierre-Albert Blain, France Bleu Gascogne

La 4è édition ce dimanche après-midi à 17h30 de la novillada concours de ganaderias dans les arènes de Mont-de-Marsan.

40000 Mont-de-Marsan, France

Rendez-vous précieux attendu des aficionados. "St Perdon au Plumaçon" offre une nouvelle fois une opposition entre six toros provenant de six élevages et de six rames différents. Et trois gamins sérieux pour les mettre en valeur.

La corrida concours a une morale et un seul objectif : comparer les toros sur la valorisation de leur origine, de leur rame, l’"encaste" selon le terme espagnol, leur allure aussi. Exercice qui demande aux toreros tout à la fois de répondre à cette exigence et donc de disparaître un peu, au moins au seul profit des qualités ou des défauts du novillo, et de faire briller. Diego Carretero, d’Albacete, qui a débuté l’an dernier avec la cavalerie, a beaucoup tourné auparavant dans les sans picadors et s’est fait solide réputation. Luis David Adame, 18 ans, frère du matador mexicain, est lui aussi bien connu en France, il en est à seulement sa deuxième saison chez les aspirants. Il a notamment coupé trois oreilles à Pamplona en mai. Juan Silva "Juanito" est un jeune portugais élève de l’école taurine de Badajoz. Il est entré en piquée en mars dernier. Les trois, quel que soit leur expérience, vont avoir beaucoup à faire. Les six cornus retenus sont en effet dans l’excellence chacun de la présentation et du morphotype de leurs souches d’origines. Carretero va s’arrimer face au Pinto Barreiros, élevage portugais historique, et surtout devant le Pedraza de Yeltes, la ganaderia la plus observée depuis quatre ans. Adame va s’attaquer pour sa part à l’autre toro portugais, le Murteira Grave et à l’Aurelio Hernando, du pur Domecq à sang bleu. Juanito devant discourir avec le Miguel Zaballos, pur Saltillo, dans la même famille depuis plus de 50 ans, et le Coquilla, propriété du même clan Sanchez Arjona depuis 1940.