Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

On en sait plus sur le futur stade Louis Nicollin de Montpellier

jeudi 5 juillet 2018 à 19:53 Par Salah Hamdaoui, France Bleu Hérault

Le nouveau stade de football de Montpellier a été présenté ce jeudi par Philippe Saurel, président de la Métropole. Comme prévu il sera baptisé Louis Nicollin et sera situé au cœur du futur quartier Cambacérès. Il ouvrira ses portes pour la saison 2022-2023.

Le stade de la Mosson situé en zone inondable accueillera des entreprises
Le stade de la Mosson situé en zone inondable accueillera des entreprises © Maxppp -

Montpellier, France

Le futur stade de football de Montpellier s’appellera bien le Stade Louis Nicollin en hommage à l'ancien président du club de football de Montpellier décédé en juin 2017. Il sera situé au cœur du nouveau quartier Cambacérès, à deux pas d'Odysseum. Sa capacité sera d'environ 30.000 places. La pose de la première pierre aura lieu en 2019, le jour du 1er match de la coupe du monde de foot féminin. Les joueurs fouleront leur nouvelle pelouse pour le coup d'envoi de la saison 2022-2023. Philippe Saurel, le président de la Métropole de Montpellier a dévoilé ce jeudi après midi le montage financier du projet : le stade devrait coûter 150 millions d'euros financés par un partenariat public (ville+ métropole) / privé ( groupe Nicollin +MHSC). 

Juste à coté il y aura le Palais des Sport (5.000 places) pour les handballeurs (50 millions d'euros). Une salle qui servira aussi de temps en temps aux basketteuses du BLMA (le club de Montpelliers-Lattes). En fait, il s'agit d'un véritable complexe sportif qui va sortir de terre, avec boutiques, restaurants, hôtels, salle de spectacle, logements ET le musée que possédait Louis Nicollin au Mas St Gabriel à Marsillargues avec sa formidable collection de maillots de foot. Un lieu dédié au bien-être et au sport qui sera situé juste à côté de la nouvelle gare TGV Sud de France, de l'A9, et de l'Aéroport. La ligne 1 du tram  sera aussi prolongée jusque là, mais aucun calendrier n'est fixé encore.

L'objectif de ce nouveau complexe est de faire venir les gens une ou deux heures avant les matches de foot et de leur donner envie de rester après. Montpellier est même en train de monter un dossier pour implanter un Casino dans le nouveau quartier Cambacérès.

"Il nous fallait un lieu de vie pour faire venir les familles, on sera à armes égales avec Nice ou Bordeaux"

"Ca va apporter plus de revenus, on sera à armes égales avec des clubs  comme Nice ou Bordeaux. Nous pourrons aborder la concurrence avec un peu plus de confiance et de certitudes. On se bat aujourd'hui pour faire venir les gens au stade de la Mosson, mais c'est de plus en plus compliqué. Nous ne sommes pas là pour faire de l'argent mais pour ne pas en perdre et il faut un outil pour accueillir les spectateurs. Ce lieu de vie permettra aux familles de passer un moment avant, un moment après. Si on arrive à faire ce qu'on veut, ce sera un des meilleurs stade en France" explique Laurent Nicollin, le président du MHSC

Le stade de la Mosson, le stade historique du MHSC depuis 44 ans, situé en zone rouge donc inondable ne sera pas détruit, il sera interdit de reconstruire quoique que ce soit. Il sera aménagé pour accueillir des start-up et des entreprises avec un système pour évacuer l'eau.

"On vit d'abord dans un HLM et puis après on achète une petite maison puis une plus grande"

Un stade que Laurent Nicollin, le président du MHSC ne regrettera pas même s'il y aura sans doute un pincement au cœur le soir du dernier match "ce sera comme l'a vécu l'Olympique Lyonnais en quittant Gerlan, nous ça fera 45 ans d'histoire, donc effectivement on sait d'où on vient. On a grandit à la Paillade, on a évolué avec ce quartier, mais dans la vie, on vit d'abord dans un HLM et puis après on achète une petite maison et après une maison plus grande. Il faut savoir évoluer, le club est en âge d'évoluer. Nous sommes un club un peu familial, il faut montrer des coudes, et si on n'a pas un nouveau stade, les gens nous écraseront et il n'y aura plus de club à Montpellier"

Ces dernières années, le stade de la Mosson a été inondé à deux reprises. A chaque fois, il a fallu dépenser 6 millions d'euros pour le remettre en état.