Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Stade Toulousain : une lueur d'espoir pour accueillir plus de 5.000 personnes au Stadium contre l'Ulster

-
Par , France Bleu Occitanie

Le Stade Toulousain peut toujours espérer accueillir plus de 5000 personnes pour son quart de finale de Coupe d'Europe dimanche 20 septembre au Stadium. Elle peut en tout cas demander une dérogation auprès de la préfecture.

Le blason du Stade Toulousain.
Le blason du Stade Toulousain. © Radio France - Mathieu Ferri

Il y a encore une semaine, Etienne Guyot, le préfet de Haute-Garonne mais aussi de la région Occitanie était ferme à ce sujet. "Je n'ai pas l'intention d'accorder de dérogation pour les rassemblements de plus de 5.000 personnes, ce serait incohérent avec la mesure que je viens de prendre". La mesure en question, c'est bien évidemment le port du masque obligatoire à Toulouse, et cela pour une durée minimum d'un mois. Pas plus de 5.000 personnes donc en théorie pour le quart de Coupe d'Europe prévu le 20 septembre. Sauf que tout n'est pas encore totalement fixé. 

Une lueur d'espoir

Opposé à tout rassemblement de plus de 5000 personnes, le préfet Etienne Guyot semble finalement rétropédaler sur la question. Il a en effet rencontré ce mardi Didier Lacroix, le président du Stade Toulousain, Damien Comolli, celui du TFC ainsi qu'Alain Carré à la tête de l'US Colomiers. Les trois clubs peuvent désormais déposer une dérogation pour augmenter leur jauge d'accueil, mais sous certaines conditions. 

La demande doit être faite au moins 11 jours avant la date du match. La préfecture s'engagera alors à donner une réponse au moins sept jours avant la rencontre, en tenant compte de l'évolution de la situation épidémiologique, des indicateurs mais aussi de la jauge demandée par le club. 

Dans le cas du Stade Toulousain, nul doute que le club va déposer une demande de dérogation pour son quart de finale du 20 septembre. Le Stade a maintenant jusqu'au 9 septembre pour la déposer et devra évidemment composer avec le contexte du moment. Du côté de la préfecture, on assure que chaque demande sera étudiée et que tout sera jugé au jour près. Si les facteurs épidémiologiques restent rouges début septembre, il y a en revanche peu de chances qu'une éventuelle dérogation ait une réponse favorable. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess