Infos

A Strasbourg, un palais des congrès restructuré, modernisé et agrandi

Par Sophie Cambra, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass lundi 12 septembre 2016 à 16:48

A Strasbourg, un palais des congrès restructuré, modernisé et agrandi
A Strasbourg, un palais des congrès restructuré, modernisé et agrandi © Radio France - Sophie Cambra

Le palais de la musique et des congrès (PMC) de Strasbourg a pratiquement doublé sa surface d'accueil. Il s'étend désormais sur 50.000 m² après trois ans de travaux.

Les travaux du PMC se terminent en ce moment. Le bâtiment sera inauguré à l'automne 2016. La date précise n'a pas encore été communiquée. Ce chantier de trois ans a été complexe parce que le bâtiment a continué à accueillir des manifestations cette année. Au total, ce nouveau palais a coûté 85 millions d'euros.

Un pouvoir attractif indéniable pour Strasbourg

Avec cet énorme chantier, les élus souhaitent que Strasbourg retrouve sa deuxième place en terme de destination du tourisme d'affaires. L'ambition est chiffrée. "On est sur une projection de croissance d'une trentaine de % de congrès en plus" explique Robert Herrmann, président de l’Eurométropole de Strasbourg. Strasbourg Evénements qui gère le site à signer un gros contrat avec un organisateur américain. "C'est un congrès qui revient à Strasbourg pour au moins trois saisons, on sait que ça va se chiffrer en milliers d'euros" confirme Albane Pillaire, directrice générale adjointe de Strasbourg Evénements.

A Strasbourg, un palais des congrès restructuré, modernisé et agrandi - Radio France
A Strasbourg, un palais des congrès restructuré, modernisé et agrandi © Radio France - Sophie Cambra

Un quartier en renouveau

Au delà de ce chantier, le maire de Strasbourg met l'accent sur le devenir économique du quartier du Wacken. "Il va être un des cœurs de l'activité économique et internationale de la ville" se réjouit Roland Ries. Un quartier d'affaires sortira de terre dans les années à venir, le chantier a commencé. Le parc des expositions sera également rénové quand le portefeuille de la ville le permettra.

Partager sur :