Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Culture – Loisirs

Street art : des portraits de Jacques Higelin à découvrir dans les rues de La Rochelle

dimanche 10 mars 2019 à 14:26 Par Elsa Vande-Wiele, France Bleu La Rochelle

L'artiste Alex Tréma est à La Rochelle jusqu'au lundi 11 mars pour mener son projet baptisé "Take me". Pendant trois jours, il dissémine 24 portraits de Jacques Higelin sur les murs du centre-ville. Les curieux sont invités à les trouver et à les garder.

24 portraits de Jacques Higelin sont à découvrir dans les rues de La Rochelle.
24 portraits de Jacques Higelin sont à découvrir dans les rues de La Rochelle. © Radio France - Elsa Vande Wiele

La Rochelle, France

A La Rochelle, depuis hier, samedi 9 mars, vous avez peut-être repéré une pochette sur un mur avec l'inscription en rouge "Take me"... Dedans, on y trouve un portrait de Jacques Higelin. 

C'est le fruit du travail d'Alex Tréma, un artiste parisien qui réalise des pochoirs, qu'il placarde ensuite dans les rues des centres-villes. " Pour la Rochelle, si j'ai choisi de réaliser un portrait de Jacques Higelin, c'est parce que c'était un fidèle des Francofolies et je souhaitais lui rendre hommage". 

Alex Tréma, street artiste parisien. Le portrait de Jacques Higelin se trouve au dos de la pochette. - Radio France
Alex Tréma, street artiste parisien. Le portrait de Jacques Higelin se trouve au dos de la pochette. © Radio France - Elsa Vande Wiele

24 portraits disséminés dans chaque ville

Les curieux sont invités à les garder et à prendre part au projet. Alex Tréma ne demande aucune contre-partie financière. Mais ceux qui le souhaitent, peuvent se mettre en scène avec l'affiche et lui envoyer la photo par mail, les indications sont sur le mot glissé dans la pochette.

A chaque fois, l'artiste dissémine 24 oeuvres. Il mène ce projet d'art urbain depuis six ans et est passé dans une trentaine de villes comme New York, Venise ou encore Lisbonne... Pourquoi La Rochelle ? "Je suis passé dans le coin il y a huit mois et j'ai bien aimé l'ambiance", explique-t-il.

Des envies de chasse au trésor

Tessa et Pénélope ont joué le jeu et ont posé avec le pochoir réalisé par Alex Tréma. - Radio France
Tessa et Pénélope ont joué le jeu et ont posé avec le pochoir réalisé par Alex Tréma. © Radio France - Elsa Vande Wiele

"On n'a jamais vu ça, on peut le prendre ?", hésite Maëva agréablement surprise, après avoir lu attentivement les inscriptions figurant sur la pochette. Elle vient de Paris et était de passage à La Rochelle pour le week-end. Elle a décidé de se prendre au jeu et a demandé à ses deux filles, Tessa et Pénélope de poser avec le portrait. "Le street art c'est super, même pour les enfants. C'est vraiment une très bonne idée", poursuit la jeune femme. Pénélope ajoute : "C'est comme une enquête, on a envie de tous les trouver maintenant."

Alex Tréma sera à La Rochelle jusqu'au lundi 11 mars.