Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture - Loisirs

Sur Facebook, des Landais revendiquent le maintien des vachettes dans Intervilles

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

Des Landais, mais aussi habitants d'autres départements, se rassemblent aujourd'hui sur un groupe facebook pour manifester leur mécontentement. Ils ne comprennent pas que la nouvelle version d'Intervilles, qui sera diffusée dans l'année, reviennent sans l'épreuve des vachettes landaises.

Tournage d'une émission Intervilles en 2004.
Tournage d'une émission Intervilles en 2004. - Dominique Gutekunst

Landes, France

"Non à Intervilles sans la vachette", c'est le nom du groupe facebook créé par un Montois il y a quelques jours. Il comptait déjà 2 000 membres ce mercredi 15 janvier. Les vachettes dans l'émission, une question d'évidence et d'identité pour ces Landais.

C'est dommage qu'on nous enlève ça, alors que ça fait connaître le département".

C'est un Montois, Pierre Robin, qui a créé le groupe il y a quelques jours. "Je suis fier de mes racines. Tout le monde fait le lien entre les Landes et les vachettes, et c'est dommage qu'on nous enlève ça, alors que ça a fait connaître le département". Il poursuit : "C'est ancré dans l'histoire de la télévision. Nous faisons savoir que nous sommes _une région avec ses traditions_, et que nous souhaitons les garder". 

"Ce n est plus Intervilles si il n'y a plus de vachettes".

Sur ce groupe, de nombreux internautes expliquent leur mécontentement et désarrois : "Ce n est plus Intervilles si il n'y a plus de vache", ou encore _"Nul intervilles sans vachettes_, je boycotterai". Pierre Robin précise qu'il n'a pas créé le groupe pour s'attaquer au producteur de l'émission (Nagui) où à ses futurs animateurs, mais pour faire remonter que localement, l'annonce ne passe pas.

L'épreuve culte de l'émission est retirée, alors que le débat autour de la condition animale est de plus en plus présent ces derniers temps. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu