Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Swimmy, le service de location de piscines entre particuliers qui cartonne en Vaucluse

dimanche 8 juillet 2018 à 18:49 Par Adrien Serrière, France Bleu Vaucluse

Créée en juillet 2017, la plateforme Swimmy propose à des particuliers de louer la piscine d'autres particuliers le temps d'un après-midi. Le concept séduit de nombreux Vauclusiens.

Une centaine de propriétaires de piscines de Provence sont inscrits sur la plateforme Swimmy.
Une centaine de propriétaires de piscines de Provence sont inscrits sur la plateforme Swimmy. © Radio France - Adrien Serrière

Aller se baigner dans la piscine du voisin, c'est possible. C'est le concept de Swimmy qui met en relation les particuliers souhaitant profiter d'une piscine privée rien que pour eux et les propriétaires de piscines pour qui cette location peut constituer un petit complément de revenu. Le concept marche fort en ce début d'été : « On a une grosse centaine de piscines disponibles en Provence et un peu plus de mille utilisateurs dans la région », détaille Raphaëlle De Monteynard, fondatrice de Swimmy.  

Une solution pour les pudiques

Pourquoi ce concept marche fort ? Peut-être parce qu'il offre une nouvelle solution à une population pudique qui n'aime pas se baigner en public ou qui préfère la tranquillité. Jérémy et sa femme, des Avignonnais, se sont laissés convaincre par la formule car ils habitent «en appartement», n'ont «pas de piscine» et trouvent «plus sympa d'avoir une piscine rien que pour soi». De plus, le couple peut ainsi initier leur petite fille de 5 mois à la baignade en sachant qu'il ne la perdront pas des yeux. 

Complément de revenu

Pour une demi-journée au bord de la piscine, le couple a dépensé 45 euros (20 euros par adulte en plus des frais de réservation).  Un vrai complément de revenu pour Hélène, la propriétaire de la piscine dans laquelle ils se sont baignés. Cette habitante de Morières-lès-Avignon a découvert l'application il y a une semaine et depuis elle a déjà eu trois réservations : «On ne sait pas combien cela peut nous rapporter mais ça peut mettre beaucoup de beurre dans les épinards»