Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

TÉMOIGNAGE - Justine Lacroix, lycéenne mosellane, pré-sélectionnée aux César 2020

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Justine Lacroix, révélée dans le film de la Mosellane Claire Bugier "C'est ça l'amour" et originaire de Saint-Avold où elle prépare son bac, fait partie des 36 artistes pré-sélectionnés aux César 2020 dans la catégorie meilleur espoir.

Justine Lacroix, encore lycéenne à Saint-Avold, lors du dîner officiel à Paris pour l'annonce des 36 pré-sélections
Justine Lacroix, encore lycéenne à Saint-Avold, lors du dîner officiel à Paris pour l'annonce des 36 pré-sélections © Maxppp - Fred Dugit

Les deux jeunes actrices, Sarah Henochsberg et Justine Lacroix, révélées par la Mosellane Claire Burger dans son film "C'est ça l'amour", tourné dans sa maison d'enfance à Forbach et sorti en mars dernier, sont pré-sélectionnées pour le César du meilleur espoir, avec 34 autres jeunes artistes. La bonne nouvelle leur a été annoncée lors d'un dîner lundi 13 janvier à Paris en présence du ministre de la Culture Frank Riester. Le film raconte la vie d'un père, joué par Bouli Lanners, qui élève seul ses deux ados de filles, après le départ de leur mère. Nikki, l'aînée, est jouée par Sarah Henochsberg et Frida, sa cadette, jouée par Justine Lacroix. 

Au début, pas question de participer

Justine est originaire de Saint-Avold. Elle y prépare son bac cette année. C'est lors d'un casting sauvage dans son lycée qu'elle a été repérée, ça ne l'intéressait pas : "La directrice de casting a insisté, je lui ai dit 'non', elle m'a dit 'au moins donne-moi le numéro de ta mère' et moi je pensais que c'était une arnaque donc j'ai dit 'je l'ai pas', elle m'a demandé mon carnet de correspondance et le soir, ma mère m'appelle dans ma chambre d'internat pour me dire 'tu n'as pas vu une dame qui travaille dans le cinéma aujourd'hui ?'" Sa mère finit par convaincre Justine de participer aux essais.

La réalisatrice a été séduite par le côté garçon manqué et le fort caractère de Justine. Claire Burger est persuadée qu'elle peut devenir une source d'inspiration, un exemple à suivre pour la jeunesse mosellane : "C'est bien pour la jeunesse lorraine d'avoir des gens pour les représenter, qui ne soient pas des jeunes femmes blasées de tout mais des êtres sensibles et généreux comme Justine !" La cinéaste a prévu de passer un coup de fil à la lycéenne avant les résultats fin janvier pour lui redonner quelques conseils pour garder le sourire, quel que soit le résultat.

"Être 'espoir' ne porte pas chance"

Aujourd'hui, Justine sait qu'elle ne sera pas forcément sélectionnée à la fin : "Quelqu'un m'a dit qu'il ne fallait pas être triste si on n'était pas prise, parce qu'être 'espoir' ne porte pas chance, à ce qu'on m'a dit !"

Pendant les deux mois de tournage, d'août à octobre 2017, l'équipe devient une seconde famille. Le retour à la réalité est difficile. Justine est en sport étude pour devenir footballeuse, elle arrête. Justine, qui se destinait à une carrière de footballeuse pro, aimerait bien devenir actrice, sans pour autant oublier ses racines : "Je n'ai pas envie de devenir hautaine et d'oublier là d'où je viens, j'ai une amie qui me dit en rigolant 'ouais d'façons tu vas m'abandonner !' C'est dur d'entendre ça, ce n'est pas du tout ce que je compte faire !"

Justice a tout d'une actrice, qui a convaincu le jury de l'Académie des Césars et qui semble plaire au public : tous les pré-sélectionnés ont été interviewés et les petites vidéos postées sur la page facebook de l'Académie, celle de Justine est l'une des plus partagée et affiche 8.000 vues alors que les autres plafonnent à 500 environ).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu