Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Terrenoire, duo de deux frangins stéphanois, au Printemps de Bourges

jeudi 26 avril 2018 à 18:15 Par Émeline Rochedy, France Bleu Saint-Étienne Loire

Terrenoire, le duo formé par deux frères issus de ce quartier stéphanois, est sur la scène du 22 au Printemps de Bourges, ce vendredi 27 avril, dans le cadre des iNOUïS.

Théo et Raphaël du groupe Terrenoire de passage à France Bleu avant de prendre la direction du Printemps de Bourges.
Théo et Raphaël du groupe Terrenoire de passage à France Bleu avant de prendre la direction du Printemps de Bourges. © Radio France - ER

Saint-Étienne, France

« Nous avons grandi entre les collines et le bout de la ligne 3 », racontent Raphaël, 28 ans et Théo, 21 ans : les deux frères qui ont repris le nom de leur quartier pour baptiser leur duo. Terrenoire, un groupe qui a su se faire remarquer des pros en quelques mois, difficilement classable entre pop et électro douce.   

Les iNOUïS, les révélations du Printemps de Bourges qui ont notamment fait émerger Christine and the Queens, Jeanne Cherhal, Gauvain Sers ou encore Radio Elvis, ont choisi de programmer Terrenoire ce vendredi 27 avril, en chanson sur la scène du 22.   

« Ils se nourrissent de leurs racines et ils ont déjà beaucoup de charisme», souligne Rita Sa Rego des iNOUïS. Elle s'en rappelle très bien alors qu'elle a suivi les auditions de dizaines des groupes. 

Eux qui ont toujours aimé le nom de leur quartier le trouve toujours plus magique. « Il est plein de poésie, de mystère ». Ça leur a aussi inspiré le nom du label qu'ils ont monté à Clichy, Black Paradiso. C’est sous ce nom que le duo a signé la musique de l'adaptation Raoul Taburin, la BD de Sempé, avec Benoît Poelvoorde et Édouard Baer, qui doit sortir fin octobre.

S’ils sont en train de faire leur trou à Paris, ils entretiennent des liens étroits avec la production musicale stéphanoise. Leur enfance, c'est également le centre aéré à la Perrotière, où ils aimeraient monter un festival.

Au total trente nouveaux talents ont été retenus, environ six par catégorie. Un jury de pro, présidé par Dan Levy, le producteur et moitié de The Dø, suit tous les concerts des iNOUïS et décernera plusieurs prix samedi soir. Les différents gagnants sont envoyés sur les routes pour enchainer scènes et festivals. 

En attendant, Terrenoire est aussi programmé le 1er juillet à Saint-Étienne, à Paroles et Musiques. Ce sera au pied du puits Couriot, tout un symbole pour ces arrières petits-fils de mineurs.