Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Thomas Dufau coupe la seule oreille de la corrida d'ouverture de la Feria de Pentecôte à Nîmes

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Malgré le faible nombre de trophées, les spectateurs ont assisté à une corrida très entretenue, malheureusement gâchée par le temps maussade.

Thomas Dufau a dédié l'un de ses combats au footballeur du Nîmes Olympique Renaud Ripart
Thomas Dufau a dédié l'un de ses combats au footballeur du Nîmes Olympique Renaud Ripart © Maxppp - Christine Nuel

Nîmes, France

Thomas Dufau a coupé la seule oreille de la corrida d'ouverture de la feria de Pentecôte ce vendredi dans les arènes de Nîmes. Thomas Joubert et Andy Younes n'ont pas obtenu de trophée. Mais, en dépit du faible nombre de récompenses, les spectateurs ont assisté à une corrida très entretenue, malheureusement gâchée par le temps maussade. C'est comme si l'ambiance générale avait décide de se mettre à l'unisson de la météo. Comme si l'averse aussi brève que glaciale d'avant paseo avait douché les ardeurs d'un public qui aurait sans aucun doute pris bien plus de plaisir sous des cieux cléments. Parce que la musique aurait pu, aurait du jouer davantage sur au moins deux faenas qui auraient mérité d'être accompagnées pour amener ce rayon de soleil qui manquait. Parce que, dans d'autres conditions climatiques, cette corrida n'aurait pas laissé ce sentiment mitigé. Et peu importe le nombre d'oreilles coupées, oui cette corrida était tout sauf ennuyeuse. 

Les toros d'El Torero n'étaient pas seulement irréprochables de présentation, ils avaient bien d'autres qualités de bravoure, de transmission et, chacun dans son style,  les trois maestros ont offert de vrais bons moments de tauromachie à des gradins malheureusement trop clairsemés. Non, cette ouverture de Pentecôte n'est pas un rendez-vous raté. Il lui a juste manqué cette étincelle qui aurait fait toute la différence..