Culture – Loisirs

Tintin s'expose au Festival International de la Géographie de Saint-Dié

Par Roxane Delaby, France Bleu Sud Lorraine dimanche 2 octobre 2016 à 20:46

exposition "La géographie à travers Tintin" au musée Pierre Noël à Saint-Dié-des-Vosges
exposition "La géographie à travers Tintin" au musée Pierre Noël à Saint-Dié-des-Vosges © Radio France - Roxane Delaby

Voyageur devant l'éternel, Tintin s'expose au musée Pierre-Noël à l'occasion du Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges. Des centaines d'albums et d'objets rassemblés, l'occasion pour les visiteurs de se replonger dans les voyages du plus célèbre des reporters.

L'exposition "La géographie à travers Tintin" retrace, à travers des vitrines thématiques, tous les périples du héros de Hergé. Elles sont composée de plusieurs centaines d’objets divers, issus de la collection privé d'un passionné enragé : Rémy Waedlin. Depuis 40 ans, il collecte patiemment tout ce qui se rapporte à l'univers de Tintin. Figurines et maquettes en tous genres, jeux de société et de cartes, bouteilles de whisky du capitaine Haddock et bien entendu albums de bandes-dessinées, dont une édition originale de « Tintin chez les Soviets » datant de 1929. Selon Rémy Waedlin, l'aventurier avait toute sa place au Festival de Géographie de Saint Dié :

J'ai plus appris l'histoire et la géographie dans les albums de Tintin qu'à l'école et ça m'a beaucoup plus intéressé. C'est ce que j'ai expliqué à des enfants qui visitaient l'exposition, ça n'a pas plu à leur professeur."

Tintin a visité 22 pays dans le monde, avec en plus une escapade sur la lune. "Tintin au Congo", "Tintin au Tibet", "Tintin en Amérique" ... ces bandes dessinées sont à elles seules, un festival de géographie. Alain qui vient de découvrir l'exposition, se souvient du premier album qu'il a reçu en 1950 : "J'ai beaucoup appris grâce à Tintin, ma maman me montrait sur la carte où se trouvaient les histoires de Tintin".

Plus tard Alain a eu l'occasion de voyager en Chine, sur les trace du Lotus Bleu : "Javais une petite crainte parce que le Lotus Bleu m'a toujours fait peur, je me demandais qui étaient ces chinois qui sont bien loin de notre civilisation." Malgré les clichés, parfois véhiculés dans les aventures de Tintin, pour Alain la découverte des albums d'Hergé a été une vraie ouverture sur le monde.

Pour Rémy Waedlin, il y a effectivement quelques erreurs et pas mal de clichés, mais Hergé faisait beaucoup de recherches sur les pays dans lesquels il menait son héros, alors globalement le fond géographique et historique est fiable.

Reportage "La géographie à travers Tintin"

Une exposition à découvrir au musée Pierre-Noël à Saint-Dié-des-Vosges, jusqu'au 23 octobre.