Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Toute l’actualité du Top 14

Top 14 - Brive : la colère gronde chez les supporters, l'inquiétude monte chez les partenaires

mercredi 14 mars 2018 à 19:00 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

Quatre jours après la quatorzième défaite en vingt matchs de Top 14, la tension ambiante ne faiblit pas à Brive. Alors que le CAB voit la menace de relégation en Pro D2 se faire plus pressante, les supporters montent au créneau et les partenaires manifestent leur inquiétude.

A l'entraînement, ce mardi, les supporters de Brive faisaient état de leur profond agacement
A l'entraînement, ce mardi, les supporters de Brive faisaient état de leur profond agacement © Radio France - Nicolas Blanzat

Brive-la-Gaillarde, France

La crise couve au CA Brive, dans le sillage d'une inquiétude qui monte et d'une colère qui gronde dans l'environnement du club. Avec seulement un point d'avance sur Oyonnax, dernier du Top 14, et quatre de retard sur Agen, premier non relégable, le CAB se trouve en très inconfortable 13e position du championnat.

Brive est virtuellement barragiste pour disputer un match à double tranchant, en fin de saison, contre une équipe de Pro D2 pour rester dans l'élite... ou descendre à l'échelon inférieur.

Une pétition lancée pour demander des comptes

La nouvelle défaite à domicile contre Clermont ce samedi, dans le derby, est la goutte d'eau qui a fait déborder les vases chez les supporters. Une pétition vient d'être lancée par un fan, ce mercredi, pour demander des comptes au président du club. Car les propos de Simon Gillham, chez nos confrères de La Montagne, sont loin d'avoir calmés les esprits. "Il est complètement absent" s'agace Jean-Marie, un fidèle derrière la main courante à l'entraînement, en faisant référence à l'activité professionnelle, à Paris, de Simon Gillham comme directeur de la communication de l'empire Vivendi. "Ce n'est pas un président qui est fait pour nous" embraye Jean-Marie, suivi par une foule d'indéboulonnables fans du CAB. "Il nous faut un président présent, qui soit à l'écoute de tous, qui rassemble tout le monde et qui ne divise pas, comme c'est le cas aujourd'hui." Dans les rangs des supporters, le staff sportif en prend aussi pour son grade dans le marasme ambiant. "Personne ne veut se remettre en question",  "quand on regarde le match de samedi, comment peut-on changer notre première ligne alors que Brive a une mêlée à jouer à cinq mètres de l'en-but adverse ?" entend-on dans le brouhaha, "et puis, tous les joueurs ne sont pas aimés de la même façon. Pourquoi Jan Uys, qui jouait l'an dernier, ne joue plus ? Pourquoi Joe Snyman est-il au frigo ? On a fait venir Franck Romanet, on ne le voit jamais jouer..."

Brive le Pack manifeste son "inquiétude"

Du côté des partenaires locaux, qui financent pour partie le CA Brive, l'inquiétude est aussi là, bien réelle. "Forcément qu'il y a inquiétude", lance Alain Parot, président de Brive le Pack, une association qui regroupe près de deux cents entrepreneurs du sérail. Ils pèsent près de 2 millions d'euros dans les 17,4 du budget du CA Brive. "Dans le tableau de marche du CA Brive, _très franchement, on est en deça de ce qu'on pouvait espérer_, et en deça de ce qu'on a connu les années précédentes." Les propos sont mesurés mais certains partenaires, hors micro, ne cachent pas un vrai agacement de voir le CAB s'enfoncer. "Il faut savoir raison garder" tempère Alain Parot, "car certains ont des états d'âme de supporter, ce que je peux comprendre."

Sur les réseaux sociaux, une alerte enlèvement concernant le CA Brive est lancée - Aucun(e)
Sur les réseaux sociaux, une alerte enlèvement concernant le CA Brive est lancée

"C'est beaucoup plus attractif en Top 14 qu'en Pro D2"

L'un des membres de Brive le Pack, Xavier Devaud, à la tête d'une grosse entreprise de travaux publics, exhorte à ce que les forces locales ne soient pas oubliées dans le destin du CAB, "que le public briviste, que tous les partenaires locaux, puissent être entendus quand il y a des malfaçons, entre guillemets, qui nous semblent désagréables." "J'espère qu'on va se maintenir", reprend Alain Parot, "parce que _le CAB est un vecteur d'image extraordinaire pour la région et les entreprises_, c'est aussi un lien social exceptionnel car tout le monde se retrouve au stade quand il y a match. C'est beaucoup plus attractif en Top 14 que ça ne le serait en Pro D2." Car supporters comme partenaires sont viscéralement attachés à un club à qui il ne reste plus que six matchs à jouer d'ici la fin de saison pour se sauver.