Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Toros à Aire : un dimanche pour Fandiño

jeudi 14 juin 2018 à 12:48 Par Pierre-Albert Blain, France Bleu Gascogne

Journée taurine à Aire-sur-l’Adour ce dimanche. Un an après la mort dans les arènes aturines du matador basque Ivàn Fandiño, c’est un hommage qui va lui être consacré tout le jour.

Juan Del Alamo, le coeur à Fandiño
Juan Del Alamo, le coeur à Fandiño © Maxppp - Kiko Huesca

Aire-sur-l'Adour, France

D’abord le matin à 11h avec un spectacle réunissant trois anciens toreros vedettes et à 18h la corrida des toros de Joselito pour Manuel Escribano, Thomas Dufau et Juan Del Alamo.

Dufau, pour Fandiño - Maxppp
Dufau, pour Fandiño © Maxppp - Sébastien Lapeyrere

Thomas Dufau et Juan Del Alamo étaient tous deux du cartel tragique de l’an dernier et il était donc légitime que les organisateurs aturins pour cette corrida hommage fassent appel à eux. On sait que Dufau a recueilli les derniers mots de Fandiño lors de son évacuation. On sait Del Alamo  bouleversé par la mort de son compagnon. Le matin, Richard  Milian, le matador portugais Victor Mendes et Stéphane Fernandez Meca  vont  toréer des vaches de Jean- Louis Darré, leur manière de matadors retraités illustres de se lier par la tauromachie à cette journée particulière. Milian, Mendes et Meca ont été, des années 70 au début du 21è siècle, « diestros » majeurs, combattants majeurs qui ont affronté, comme Fandiño, les élevages les plus durs, les plus coriaces. Et le trio fera donc le lien et le liant avec la suite, c’est à dire cette corrida des toros du matador retiré Jose Miguel Arroyo, lui-même ami prôche du défunt torero basque. Il est à prévoir une très forte émotion tant le matin pour cet exercice de glorieux anciens qui précédera le dévoilement de la plaque hommage à Fandiño dans les arènes que lors de la corrida du soir. Par ailleurs quarante photographes français et espagnols parmi les plus éminents ont offert chacun un portait de Fandiño, lesquels photos seront vendues aux enchères le soir pour participer au financent du monument qui sera érigé au printemps prochain devant les arènes.

Un lion est mort .... - Maxppp
Un lion est mort .... © Maxppp - Mariscal