Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Toros à Gamarde, de tout pour faire un joli monde

-
Par , France Bleu Gascogne

Ouverture de la saison taurine en France ce dimanche: corrida à Gamarde- les – Bains. La petite bourgade de Chalosse présentait une course de Castillejo de Huebra pour David Galvàn et Jose Garrido qui coupent chacun une oreille, et Pablo Aguado qui coupe deux fois un trophée et sort en triomphe

Pablo Aguado, deux oreilles à Gamarde
Pablo Aguado, deux oreilles à Gamarde © Maxppp - Julio Muñoz

Département Landes, France

Corrida entretenue et intéressante avec un quasi plein, très joli succès pour l’organisation.
 

Corrida présentée sérieusement pour une arène modeste qui veut faire les choses bien. Et les fait ! Le lot sacrément carrossé avec quatre toros de cinq ans a été très divers de comportement. Un intérêt, d'ailleurs,que cette variété. Le premier est très noble, le deuxième a validé un tercio de piques de belle bravoure, le sixième blesse un cheval au cou en étant plus violent que brave, il est exigeant ensuite et demande les papiers. Galvàn qui remplaçait Luque , torée peu, huit contrats la saison dernière, Gamarde était sa première de l’année. Une oreille contestée sur un Castillejo inaugural qui aurait pu offrir d’avantage. De jolis passages , Galvàn régale un temps à droite avec des muletazos longs et gourmands. Il a la qualité de ceux qui toréent bien et les excès de ceux qui toréent peu .Et puis, lui dire, vite, de baisser le volume...cette manière de hurler après le toro à chaque passe altère vite la qualité de sa prestation.

Garrido , combattant - Aucun(e)
Garrido , combattant - FB pro

Garrido coupe une oreille de poids au cinquième, un noiraud vindicatif face auquel le matador d’Estremadure a livré un combat intègre, sincère, âpre et entier, parachevé par une épée foudroyante. Garrido qui mérite de toréer plus  s'est encore envoyé- il est hélas coutumier du fait- un sorteo compliqué. Premier Castillejo boiteux, changé peut être un peu rapidement, un sobrero bellement vindicatif au cheval mais qui se délite ensuite et traîne du sabot. Mais de l'estremeño il faudra retenir son investissement total et cette volonté de prendre l'avantage , sans rien lâcher, à son second toro. Enfin Pablo Aguado. Le sévillan fait partie des toreros très attendus cette saison. Récital de toreo fin et subtil au premier, des dentelles , un quite de succulences, de lumineuse sséquences sevillanistes, du toreo de ceinture et puis...une  tauromachie plus austère et une faena superfétatoire au dernier qu’il torée à contre sens, prenant la mi-hauteur quand il faudrait baissr la main, se croiser et embarquer sur plus de longueur. L’estocade est belle, le peuple lui offre un succès pour la fête. 

Aguado, en triomphe à Gamarde - Maxppp
Aguado, en triomphe à Gamarde © Maxppp - Juan Carlos Cardeñas

Il est à rendre hommage à cette arène qui persévère dans l'ambition d'une journée pleine qui avait commencé le matin par une tienta pertinente des erales de Noguès très bons pour Juan Molas et Yon Lamothe qui se sont régalés et ont réjoui les levers-tôt à l'heure du chocolate con churros. Les gamardais formidablement opiniatres dans leur passion sont admirables dans la qualité de ce qu'ils ont encore une fois réalisé. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu