Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Toros à Villeneuve-de-Marsan : Dufau et De Justo "a hombros"

mardi 7 août 2018 à 23:10 Par Pierre-Albert Blain, France Bleu Gascogne

La traditionnelle corrida champêtre sous les platanes de Villeneuve-de-Marsan ce mardi soir. C’est dans ce cadre bucolique que la petite cité du Bas Armagnac organise tous les étés pour ses fêtes locales une course autour de l’enfant du pays, le matador Thomas Dufau

Emilio  De Justo, tauromachie majeure
Emilio De Justo, tauromachie majeure © Maxppp - Santi Otero

Villeneuve-de-Marsan, France

Ce mardi soir, "mano a mano"  entre Dufau et l’un des triomphateurs de la première partie de saison, Emilio De Justo. Les toros étaient des Hermanos Cambronell de Salamanque. Belle entrée et course bien présentée. Deux oreilles pour chacun des toreros qui sortent en triomphe.

Thomas Dufau, enfant du pays de Bas Armagnac, a au mieux préparé son rendez-vous majeur, le dernier de sa saison pour l’heure, à Dax le 15 août prochain avec Juan Del Alamo et Tomas Campos devant les cornus d'Ana Romero. Devant les siens, sous un ciel de soie mélangé de gris et de pourpre, dessous les grands platanes et devant assistance nombreuse et attentive, le gascon torée bien, avec allure, rythme et sérénité. Il coupe deux oreilles de vérité à son premier toro après une estocade de cavalier turc. Le reste est moins évident, en grande partie du fait du comportement retors et peu racé du lot, mais Dufau trouve les ressources pour extraire de la grâce de l'improbable.

Emilio de Justo, lui, a prouvé encore une fois quel est le niveau d’exigence de sa tauromachie. Un toreo de vérité, d’intégrité, de profondeur, de savoir et de vouloir. Il tombe sur un premier couard et sans race qu’il torée avec profondeur mais tue mal et entend... trois avis !… alors que le Cambronell, réfugié aux planches se garde et ne peut être achevé dans les canons. Son second toro manque de transmission et de fond.

Alors, pour son ultime « lidia » De Justo va, tant à la cape qu’à la muleta, faire naître ce frisson qui est la marque de sa tauromachie racée. De la pureté, de l’engagement total et une détermination sans faille. Comme Dufau il tue d’un « estoconazon » et les deux oreilles tombent immédiatement sans discussion possible, geste d'un "palco" qui ne tergiverse pas.

Thomas Dufau, Dax dans lamire - Maxppp
Thomas Dufau, Dax dans lamire © Maxppp - Stéphane Lartigue
toreo grande - Maxppp
toreo grande © Maxppp - Octavo Cuevas