Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Fêtes de la Madeleine 2019

Toros, feria de Mont-de-Marsan, la Madeleine est savoureuse

-
Par , France Bleu Gascogne

L’ouverture de la feria taurine de Mont- de- Marsan. Ce mercredi après midi, 18h, première corrida du cyle. Toros de La Quinta pour Emilio De Justo , Daniel Luque et Thomas Dufau.

Thomas Dufau et La Quinta, déjà vieille histoire
Thomas Dufau et La Quinta, déjà vieille histoire © Maxppp - Kiko Huesca

Département Landes, France

Thomas Dufau, le matador gascon qui effectue une bonne première partie de saison avec des succès probants à Nîmes, Vic, St Sever, au Pérou également , il a aussi gracié un toro au printemps lors de la feria de San Cristobal au Venezuela, retouve son arène natale. Ouvrir la feria sur la sable où il a pris le doctorat il y a huit ans est une grosse responsabilité. Le landais sait l'enjeu pour lui : se gagner une place pour les ferias de fin de saison en Espagne notamment. Mais aussi un retour possible à Nîmes et Madrid.

Une feria quasiment irréprochable sur le papier

Le Plumaçon, écrin à passions - Maxppp
Le Plumaçon, écrin à passions © Maxppp - Jean Louis Duzert

Si l’on excepte l’absence de Ponce, qui se remet de sa blessure et devrait être à Dax, celle d’Antonio Ferrera, triomphateur majuscule de la feria de Madrid qui aurait pu prétendre au remplacement prévu, et bien sûr le forfait de Roca Rey, le péruvien épuisé au corps meurtri, tous les grands acteurs de la temporada sont présents. Et le montage des cartels bien fagoté, malin, judicieux, opportuniste, raisonné. Ouverture sérieuse ce mercredi après-midi avec les toros de La Quinta qui avaient été succulents l’an dernier et il y a deux ans. Emilio De Justo dans son jardin montois, Daniel Luque sublime cette saison et Thomas Dufau en pleine bourre, tout cela est régalissant ! Sébastien Castella ensuite avec Alavaro Lorenzo , puis Miguel Angel Perera très sérieux , très aplliqué et triomphateur à Madrid, Alberto Lopez Simon et Pablo Aguado, deux toreros pas loin du firmament, Paco Ureña sur un nuage dans Las Ventas, Emilio De Justo encore, seul matador répété,  et Gines Marin qui se peaufine. les toreros de l'année sont à peu près tous là. Autre regret sans doute que l'on ait oublié Morante de La Puebla, versatile et aytpique mais trois fois volcanique cette saison. 

Victorino Martin, la quintessence du toro de combat - Maxppp
Victorino Martin, la quintessence du toro de combat © Maxppp - GUILLAUME HORCAJUELO

Le final avec les Victorino Martin, c'est rideau avec le plus prestigieux des élevages de toros. Plus, au programme, une novillada piquée qui verra six jeunes apprentis français dont l’excellent Rafi Raucoule et le fin dacquois Jean Baptiste Molas se confronter. Et enfin une novillada sans picador avec des élévages tous issus de ganaderias du sud- ouest. La Madeleine est sucrée, prometteuse, onctueuse et savoureuse, dans sa vitrine. En souhaitant que la dégustation soit à la hauteur de la présentation.

Tous les jours durant la Feria, en direct  sur France Bleu Gascogne, 12h-13h "Callejon spécial", 17h50, retransmission des corridas.