Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Toros à Villeneuve : Dufau sous les platanes

lundi 6 août 2018 à 20:34 Par Pierre-Albert Blain, France Bleu Gascogne

La traditionnelle corrida champêtre sous les platanes de Villeneuve-de-Marsan ce mardi soir à 19h. C’est dans ce cadre bucolique que la petite cité du Bas Armagnac organise tous les étés pour ses fêtes locales une course autour de l’enfant du pays, le matador Thomas Dufau.

Thomas Dufau, deux contrats pour convaincre
Thomas Dufau, deux contrats pour convaincre © Maxppp - laurent Lapeyrere

Villeneuve-de-Marsan, France

Ce mardi soir "mano a mano" entre donc Dufau et l’un des triomphateurs de la première partie de saison, Emilio De Justo. Les toros sont des Hermanos Cambronell de Salamanque d'origine Nuñez- Domecq.

Thomas Dufau  a deux contrats encore pour faire s’envoler sa temporada. C’est peu. Et ces deux courses peuvent être décisives. Jusqu’à présent, le gascon du Frêche a participé à quatre courses, Gamarde, Nîmes, Aire et Mont-de-Marsan. Sans résultat vraiment déterminant, probant. Sa corrida de Madrid a été annulée par la pluie, et avec elle les espérances et promesses de l’hiver de le voir effectuer le paseo à plusieurs reprises en Espagne se sont envolées avec le vent sec.

Il reste deux courses à Dufau. Ce mardi soir à Villeneuve en sa terre, devant les siens, il est face à la révélation- confirmation des trois dernières saisons. Emilio De Justo, matador majeur. Dufau, ensuite, mercredi 15 aout, sera à Dax avec Juan del Alamo et Tomas Campos devant les exigeants Ana Romero.

A vingt-sept ans, matador depuis juillet 2011, Thomas Dufau sait que le compteur tourne. S’il faut du temps souvent  il est vrai pour faire d’un jeune homme passionné un torero confirmé, la concurrence terrible dans ce milieu est aussi impitoyable que les cornes. En revenant dans l’écurie de Simon Casas en début d’année Thomas Dufau avait espéré plus d’opportunités. Notamment en Espagne. C’est à lui seul désormais face à son destin de faire parler la poudre dans les deux exercices à venir, pour l’heure ultimes dates sur son agenda.