Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

"Touchée mais pas coulée", la ville de Nîmes représentera sa candidature à l'UNESCO

jeudi 5 juillet 2018 à 16:06 Par Sylvie Duchesne, France Bleu Gard Lozère

Après quelques jours de réflexion, la ville de Nîmes a décidé de représenter sa candidature au patrimoine mondial de l'UNESCO. Elle a échoué le 30 juin lors de la session qui s'est tenue à Manama à Bahrein.

La reconnaissance mondiale de Nîmes déjà acquise grâce à ses monuments
La reconnaissance mondiale de Nîmes déjà acquise grâce à ses monuments © Radio France - Sylvie Duchesne

Nîmes, France

De retour en France après l'échec de sa candidature à l'UNESCO, les élus nîmois, maire en tête ont tenu à faire le point. En rappelant notamment qu'une inscription la première fois, c'est assez rare. La Chaîne des Puys en Auvergne a dû par exemple présenter son dossier trois fois avant d'obtenir le label.

Après quelques jours de réflexion, la ville de Nîmes donc décidé de représenter son dossier. Ça sera à l'occasion de la prochaine session, en juin 2020.

Le dossier est seulement différé 

"On est décidé à se battre pour continuer puisque le dossier n'est que différé. Tous les espoirs nous sont permis"

Jean Paul Fournier, le maire de Nîmes

Avant de représenter son dossier, la ville de Nîmes a rendez-vous en septembre à Paris avec les représentants de l’État français et les experts de l'ICOMOS International. Ceux là même qui avaient critiqué certains éléments de ce dossier au mois d'avril. Ça sera l'occasion de savoir exactement ce qu'ils veulent. 

Une rencontre avec l'ICOMOS international en septembre 

"On pourra enfin parler et échanger sur le dossier actuel et savoir quelle direction on va prendre".

Mary Bourgade, l'adjointe en charge du dossier UNESCO

En attendant le mois de septembre et sans présager de l'avenir du dossier, la mairie rappelle que " la reconnaissance mondiale de Nîmes est déjà acquise." En témoigne le succès du Musée de la Romanité. Déjà 28 000 visiteurs après seulement un mois de fonctionnement.