Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins deux morts, le tireur en fuite identifié

Culture – Loisirs

Toulouse : des enfants de 10 ans exclus sans ménagement d'un club de foot

mercredi 1 août 2018 à 17:53 Par Margaux Stive, France Bleu Occitanie

Des enfants de 10 ans ont été exclus au mois de mai du Toulouse métropole football club parce qu'ils n'étaient pas assez bon. Les parents ont lancé une pétition.

Photo d'illustration/ Tournoi de foot d'enfants
Photo d'illustration/ Tournoi de foot d'enfants © Radio France - France Bleu Occitanie

Toulouse, France

Le 30 mai dernier, Simon et ses copains se rendent comme toutes les semaines à l'entraînement. Il n'est pas à la même heure que d'habitude mais personne ne sait vraiment pourquoi. Seulement que les jeunes joueurs de 10 ans vont jouer "avec des plus grands, pour voir pour l'année prochaine".  Il s'agit en fait d'une séance de sélection. 

"C'est immonde"

À la fin de l'entraînement, la quarantaine d'enfants est réunie au vestiaire. On leur signifie alors que 18 d'entre eux ne sont pas autorisés à rester. C'est le cas de Simon, 10 ans, qui ne comprend pas cette décision. Sa mère, Stéphanie non plus. Ce 30 mai elle voit son petit garçon rentrer à la maison déçu. Son grand frère, qui était aussi présent dans les vestiaires, lui, est en "rage". Il raconte que l'un des entraîneurs a expliqué à un enfant "qu'il était "tellement mauvais qu'il valait mieux [qu'il] arrête définitivement le foot". Des propos intolérables pour Stéphanie qui a signé une pétition avec d'autres parents pour dénoncer l'attitude du club. 

Le coach des enfants, Medy, a carrément décidé de quitter le club après cet incident. Pour des raisons personnelles mais aussi car il ne s'est pas reconnu dans la façon de faire du club, qui n'a même pas concerté les éducateurs comme lui. 

"J'ai beaucoup de mal à concevoir qu'on puisse priver des gamins du plaisir de jouer au foot [...] Ce n'est pas le foot que j'ai envie de voir" - Medy, le coach des enfants

Depuis, aucune réaction de Toulouse Métropole Football Club. Et aucune autre explication donnée aux enfants ou aux parents. "Ils ont détruit des passions", regrette Stéphanie" On parle de petits garçons de dix ans, ils ont détruit leur rêve, je trouve que c'est immonde", poursuit la maman. 

Pour Stéphanie, la maman d'un des enfants exclus, l'attitude du club est "immonde"

Une attitude "indéfendable" pour la Ligue de Football

Le président de la Ligue de Football d'Occitanie, Michel Charrançon, lui est plus modéré. Il comprend la nécessité pour certains clubs de faire de la sélection, surtout quand la demande est très forte comme en cette année de Coupe du Monde. En revanche, il dénonce la façon dont le club l'a annoncé aux enfants. Une  "attitude malheureuse" et "indéfendable" selon lui. 

La Ligue qui va contacter le club pour demander des explications, promet Michel Charrançon. Le président du Toulouse Métropole Football club, lui, n'a pas répondu à nos sollicitations.

Le reportage de France Bleu Occitanie