Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Toulouse : des machines géantes vont envahir le centre-ville début novembre

lundi 12 mars 2018 à 18:47 Par Clémence Fulleda, France Bleu Occitanie

Du 1er au 4 novembre 2018, des machines mécaniques géantes, semblables à celles de Nantes, vont débarquer dans le centre-ville de Toulouse pour un grand spectacle qui marquera le coup d'envoi de l'inauguration de "la Piste des géants" de Montaudran. Explications.

Le minotaure de Toulouse sera sûrement aussi imposant que l'éléphant nantais.
Le minotaure de Toulouse sera sûrement aussi imposant que l'éléphant nantais. © Radio France - Stéphanie Mora

Toulouse, France

Et si le centre-ville de Toulouse se transformait en un labyrinthe géant ?

C'est l'idée de l'artiste ingénieur François Delarozière, qui présente un grand spectacle intitulé "Le gardien du temple", du jeudi 1er au dimanche 4 novembre 2018. 

Un minotaure mécanique de 47 tonnes

Le "papa" des araignées géantes et de l'éléphant de Nantes veut garder la surprise mais il a dévoilé quelques lignes de cet événement.

La ville rose sera comme un grand théâtre, un labyrinthe où vont déambuler des machines et notamment un minotaure (créature mi-homme, mi-taureau, NDLR), haut de plusieurs mètres et pesant 47 tonnes. Il passera dans le centre, sur les bords de Garonne etc. Ce sera une saga incroyable sur le thème du "Gardien du temple", inspirée de la mythologie grecque.  - François Delarozière, artiste.

Ce minotaure a coûté 2,5 millions d'euros.

Le créateur refuse d'en dire plus pour l'instant, espérant créer le buzz et l'attente mais nul doute que durant ce spectacle, les voitures seront bannies du centre-ville de Toulouse.

La Halle des mécaniques inaugurée du 9 au 11 novembre

Les curieux pourront ensuite voir ces grosses bébêtes à la Halle des mécaniques, située dans le quartier Montaudran, au sud-est de Toulouse. Elle sera inaugurée du vendredi 9 au dimanche 11 novembre 2018 puis ouverte 278 jours par an.

Les machines ne resteront pas toujours sur place, certaines partiront parfois voyager. "Le minotaure sera l'ambassadeur de Toulouse", promet François Delarozière.

Toulouse Métropole va débourser 577 000 euros par an dans le cadre de la délégation de service public signée le lundi 12 mars avec la compagnie "La Machine" de François Delarozière pour la gestion et l'exploitation de cette Halle, mais la Métropole espère de véritables retombées économiques avec au moins 220 000 visiteurs, venus du monde entier, dès l'an prochain. 

Ces visiteurs devront débourser 9 euros (tarif plein) et un peu plus pour monter sur les machines. 

Un musée de l'histoire de l'aéronautique

La Halle des mécaniques est installée juste à côté du futur musée de l'histoire de l'aéronautique, qui lui sera inauguré le 25 décembre, pour célébrer le centenaire du premier vol effectué au départ de Montaudran.

Jean-Luc Moudenc, le président de Toulouse Métropole et maire de Toulouse ne voulait pas de ce projet de Halle des mécaniques lorsqu'il était candidat, préférant valoriser le musée de l'Aéropostale.  Finalement, après d'âpres négociations, un accord a été trouvé; le musée est accolé à la Halle et le projet renommé "La Piste des géants". D'autant que les deux sont situés à côté de la piste historique qui vit décoller Mermoz et Saint-Exupéry.

Un parcours entre la Cité de l'espace, Aeroscopia et la Piste des géants ?

Aujourd'hui, Jean-Luc Moudenc imagine, sans en dire plus, tout un parcours culturel pour les touristes venant visiter Toulouse, allant de la Cité de l'espace à Aeroscopia en passant par la Piste des géants. 

Auparavant il faudra sans doute résoudre la question de l'accès à Montaudran. Outre l'arrêt de TER existant (de la ligne Narbonne-Toulouse), une ligne de bus va être créée et la troisième ligne du métro devrait s'arrêter à quelques mètres du site, mais pas avant 2024. Quant aux plus courageux, ils pourront toujours s'y rendre en vélo en passant par le canal du Midi.