Culture – Loisirs

Toulouse : les robots ont fait le show dans le centre-ville

Par Stéphane Garcia, France Bleu Toulouse dimanche 24 septembre 2017 à 7:20

Plus d'une vingtaine de robots ont participé à l'événement organisé sur les allées Jules Guesde de Toulouse
Plus d'une vingtaine de robots ont participé à l'événement organisé sur les allées Jules Guesde de Toulouse © Radio France - Stéphane Garcia

Samedi 24 septembre 24 machines ont participé à la Toulouse Robot Race, une course de droïdes qui a animé les allées Jules-Guesde. Retour en images

Après une première édition réussie en 2016, la Toulouse Robot Race, une course de robots était de de retour, ce samedi 23 septembre, de 13h à 18h sur les allées Jules Guesde. Parmi les candidats, quinze équipes venues du monde entier, et 24 machines qui fonctionnaient à l'électricité. La course était divisée en trois catégories : roulant, piéton et multi-pattes. Des robots sont autonomes, c'est à dire qu'ils ne sont ni pilotés, ni guidés, par une personne.

Un robot toulousain piloté grâce à… des protéines !

La moitié des équipes en compétition étaient toulousaines. C'est le cas notamment de Grave ("voiture autonome contrôlé génétiquement"). Ce droïde est développé par les équipes de l’Institut de recherche en informatique de Toulouse (IRIT)."On a reproduit ce qui se passe dans les cellules de l'homme, explique Stéphane Sanchez, maître de conférence. C'est tout un réseau qui fonctionne à base de protéines, on ne programme pas notre machine, elle va apprendre toute seule à naviguer dans une course en fonction des obstacles, des virages. Savoir quand il va falloir accélérer ou freiner. Elle sera complètement autonome à l'inverse d'une machine classique et l'intérêt c'est de gagner en souplesse".

Ce droïde est développé par les équipes de l’Institut de recherche en informatique de Toulouse (Irit) - Radio France
Ce droïde est développé par les équipes de l’Institut de recherche en informatique de Toulouse (Irit) © Radio France - Stéphane Garcia

Un champion du monde... de foot

Cette édition de la Toulouse Robot Race était aussi l'occasion de voir un robot champion du monde de foot. Arya, c'est son nom, 67 centimètres, marche sur deux jambes. Elle a été créée par Rhoban Robot, une équipe bordelaise. "C'est un droïde composé de plusieurs modules, détaille Steve Nguyen, membre de Rhoban. Une partie va détecter où est la balle sur le terrain, un autre va détecter les lignes du terrain et les poteaux, et un troisième module va s'occuper de localiser la position du robot sur la pelouse synthétique". Cet été à Nagoya (au Japon), l'équipe de football composé de 6 droïdes a remporté la RoboCup raconte Antoine Pirrone. "On joue à quatre contre quatre, avec deux remplaçants, et les coéquipiers communique entre eux. De telle sorte qu'ils savent où est la balle, où sont les autres joueurs et en général, le robot le plus proche se rapprochera de la balle pour effectuer un tir ou une passe".

D'ailleurs, la France veut se porter candidate pour accueillir la Robocup, ce Mondial de foot des droïdes, à Bordeaux en 2020. Une compétition qui accueille près de 100.000 visiteurs, 3.500 compétiteurs venant de 45 pays. La décision sera connue en juin 2018.