Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Culture – Loisirs

Toulouse : ouverture de l’expo Picasso, le peintre de l’exil espagnol

mercredi 13 mars 2019 à 19:48 Par Olivier Lebrun, France Bleu Occitanie

L’exposition événement « Picasso et l’exil » retrace le lien de l’artiste de Guernica avec les exilés républicains espagnols, 80 ans après la Retirada. Elle est ouverte du 15 Mars au 25 Août 2019 au Musée des Abattoirs de Toulouse, ville de l’exil espagnol.

Une réplique du Guernica de Picasso par Damien Deroubaix en bois gravé et encre
Une réplique du Guernica de Picasso par Damien Deroubaix en bois gravé et encre © Radio France - Olivier Lebrun

Toulouse, France

C'est l'exposition événement de l'année à Toulouse, elle ouvre ses portes ce Vendredi 15 Mars au Musée des Abattoirs : Picasso et l'exil espagnol. Alors que l'on célèbre les 80 ans de la Retirada, l'exil de 500 000 républicains après la guerre civile, l'exposition rassemble autour de Picasso, une soixantaine d'artistes espagnols et contemporains qui questionnent sur l'exil d'hier et d'aujourd'hui.

Guernica revisité 

Dès l’entrée de l’exposition, une interprétation revisitée de Guernica, l’œuvre emblématique que Picasso a peint en 1937 devenue symbole de toutes les guerres.  Robert Longo, un artiste américain a choisi de refaire un Guernica avec des barres verticales noires

Le Guernica de l'artiste américian Robert Longo - Radio France
Le Guernica de l'artiste américian Robert Longo © Radio France - Olivier Lebrun

En 1937, un an après le début de la guerre civile, alors qu’il travaille à la commande d'une peinture pour le Pavillon de la République espagnole de l’Exposition internationale à Paris, Picasso apprend le bombardement de Guernica et bouleverse son thème initial.

La photographe Dora Maar, l’une des compagne de Pablo Picasso, immortalise les états successifs de Guernica, que Picasso réalise en moins d’un mois dans son atelier de la rue des Grands-Augustins à Paris.

L'esquisse du Guernica de Picasso - Radio France
L'esquisse du Guernica de Picasso © Radio France - Olivier Lebrun

En 1939, après trois ans de guerre civile, 500 000 espagnols traversent la frontière franco-espagnole avant de transiter par des camps de réfugiés dans des conditions de vie effroyables. Picasso, installé à Paris depuis 1900 devient de fait un exilé politique comme de nombreux artistes espagnols.

Il peint le 22 Avril 1939 ce tableau sans titre qui symbolise la tragédie de cette fin de guerre qui jette des centaines de millier d’espagnols sur le chemin de l’exil.

Le tableau peint par Picasso en 1939 après la victoire des franquistes et l'exil des Républicains - Radio France
Le tableau peint par Picasso en 1939 après la victoire des franquistes et l'exil des Républicains © Radio France - Olivier Lebrun

La victoire des nationalistes et l'établissement de la dictature en Espagne renforcent l’engagement politique de Picasso. Contre le franquisme et pour la paix. Tant dans sa pratique artistique que dans son soutien aux exilés espagnols, et en particulier aux artistes.

L'exposition présente des œuvres de Picasso et des artistes qu'il a soutenu. Les artistes espagnols Óscar Domínguez, Apel.les Fenosa, Luis Fernández, Pedro Flores, Carles Fontserè, Julio González, Roberta González, Hans Hartung, Antonio Rodríguez Luna, Joan Miró, Manuel Ángeles Ortiz, Remedios Varo.

Visite guidée de l'expo Picasso et l'exil

Des œuvres peintes dans les camps d’internement

L’exposition exhume aussi des artistes moins connus, comme ces exilés espagnols qui ont peint un chemin de Croix à l'intérieur du camp de Septfonds dans le Tarn et Garonne. Joseph Marti Aleu et Bonaventura Trepat Samarra ont peint ce « chemin de croix de Septfonds » en 1939, sur commande du maire de la commune, ils l’ont réalisé sur de la toile de jute de sacs de pommes de terre.

Le chemin de Croix de l'Eglise de Septfonds réalisé dans le camps d'internement par des exilés espagnols - Radio France
Le chemin de Croix de l'Eglise de Septfonds réalisé dans le camps d'internement par des exilés espagnols © Radio France - Olivier Lebrun

Picasso avait soutenu la cause des exilés espagnols et notamment l’hôpital Varsovie dans le quartier Saint Cyprien, l’hôpital des Républicains espagnols. En hommage , il avait légué à la ville de Toulouse en 1965 le monumental rideau de scène « La dépouille du Minotaure en costume  d’Arlequins » commandé par le Front Populaire et exposé au centre de l’exposition du Musée des Abattoirs

 Le rideau de scène « La dépouille du Minotaure en costume  d’Arlequins » - Radio France
Le rideau de scène « La dépouille du Minotaure en costume d’Arlequins » © Radio France - Olivier Lebrun

Au total plus de 30 œuvres de Picasso et 60 œuvres d'artistes contemporains et exilés sont exposés sur les trois niveaux du musée des Abattoirs.

Un appel aux descendants de l'exil

Au 1er étage, l’artiste Serge Pey,  fils de Républicain espagnol lance un appel aux descendants de l'exil, son père est lui-même sur la photo de son exil sur la plage d’Argeles..  « Je lance un appel à tous ceux qui ont eu dans leur famille un exilé Républicain, ils peuvent apporter un souvenir de leur grand père ou leur grand-mère, n’importe quoi, une assiette, une photo, une lettre. Ces exilés espagnols, ils sont tous morts. Ici c’est une œuvre que je fais avec des fantômes, mais aujourd’hui, des exilés nous en avons plein. 

Il faut penser aux kurdes, aux syriens, tous ceux qui traversent la mer. Ce sont les mêmes exilés, il ne faut pas oublier parce que les guerres qui se passent là-bas sont des guerres que nous avons vécu aussi par le passé.

Le père de Serge Pey en détention sur la plage d'Argeles-sur-Mer - Radio France
Le père de Serge Pey en détention sur la plage d'Argeles-sur-Mer © Radio France - Olivier Lebrun

L’exposition rappelle que Picasso, qui espérait revenir dans une Espagne libérée du franquisme est mort en 1973, sans avoir revu sa terre natale.

20 expos sur l'exil en Occitanie

L'exposition "Picasso et l'art espagnol en résistance" ouvre au public ce Vendredi 15 Mars 2019, un préavis de grève du personnel du musée pourrait perturber ce coup d'envoi. L'exposition sera visible au Musée des Abattoirs jusqu'au 25 Août.

Cette exposition Picasso est prolongée par un programme d'art contemporain sur le thème de l'exil. Baptisé "je suis né étranger ", il comporte une vingtaine d'expositions sur  toute la région Occitanie jusqu'en avril 2020.