Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tourisme en Dordogne : le Gouffre de Proumeyssac retrouve sa fréquentation de la Pentecôte 2019

-
Par , France Bleu Périgord

Pour le premier week-end depuis sa réouverture le 19 mai, le Gouffre de Proumeyssac a retrouvé une fréquentation équivalente à celle de la Pentecôte 2019. Soumis à un protocole sanitaire strict, le site a bénéficié du temps capricieux, la pluie ayant dirigé les visiteurs vers les sites abrités.

Les groupes de visiteurs sont limités à la moitié de leur capacité habituelle
Les groupes de visiteurs sont limités à la moitié de leur capacité habituelle © Radio France - Noémie Philippot

C'était le premier test de la saison pour les sites touristiques de Dordogne, dont beaucoup ont rouvert le 19 mai dernier. Ce long week-end de Pentecôte a permis de comparer la fréquentation des visiteurs à celle de 2019. Au Gouffre de Proumeyssac, à Audrix, près du Bugue, le bilan des deux premiers jours est rassurant. "On a eu une fréquentation à peu près normale", affirme son directeur, Alain Francès, invité de France Bleu Périgord. "Le temps n'était pas très beau samedi, donc on a une très forte fréquentation et hier, c'était un petit peu moins que sur un dimanche de Pentecôte normal."

Il faut regarder les trois jours et là, sur les deux premiers jours, on est dans les clous.

Pourtant, comme l'an dernier, le site a du mettre en place un protocole sanitaire strict. "Il est semblable à celui que nous avions adopté en 2020 et qui avait été accepté par la préfecture", détaille Alain Francès, "c'est à dire qu'on a une jauge d'environ 50% du nombre de visiteurs pour la visite classique, et pour la nacelle, c'est une famille simplement alors qu'on a une capacité de 12 personnes. Ensuite, évidemment, nous avons sur tous les bâtiments du site, notamment la boutique, le hall d'accueil, des jauges de 8 mètres carrés par personne. Il y a des marquages au sol sur le site. On a une quinzaine de panneaux qui indiquent les consignes à respecter. Nous avons treize points de désinfection et les parties que le public touche sont désinfectées avec un produit adapté."

Après ce premier week-end réussi, le Gouffre de Proumeyssac se veut optimiste pour la suite de la saison, en se fiant notamment au taux de réservation des structures d'hébergement.  "Il y a de fortes chances qu'on aille vers une saison identique à celle de l'année dernière", espère son directeur, qui peut compter sur une équipe de saisonniers au complet, malgré la pénurie. "On s'y est pris très tôt, puisqu'on avait estimé une équipe identique aux autres années pour la saison d'été. On a beaucoup de gens qui reviennent, donc nos équipes sont au complet pour le mois de juillet."

Alain Francès, directeur du Gouffre de Proumeyssac

Choix de la station

À venir dansDanssecondess