Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Tourisme industriel : la mine de fer de Neuves-Maisons en Lorraine mise sur 20 000 visiteurs par an

jeudi 28 juin 2018 à 18:23 Par Thierry Colin, France Bleu Sud Lorraine

L’ancienne mine de Neuves-Maisons fête le fer, ce week-end. Une 4ème édition avec l'ambition de développer le tourisme industriel en Lorraine et accueillir 20 000 visiteurs chaque année. Un rêve se réalise pour les anciens sidérurgistes.

Le fer de la Tour Eiffel provient de la mine du Val de Fer à Neuves-Maisons.
Le fer de la Tour Eiffel provient de la mine du Val de Fer à Neuves-Maisons. © Radio France - Thierry Colin

Neuves-Maisons, France

La 4ème édition de la fête du fer à Neuves-Maisons se prépare sur l'ancien carreau de la mine du Val de Fer, sur les hauteurs de la commune. Beaucoup de sidérurgistes en retraite parmi les bénévoles qui s’activent. Un site qui veut se transformer pour en faire un lieu d’attraction pour le tourisme industriel et attirer chaque année plusieurs dizaines de milliers de visiteurs. Pour l’heure, la galerie, ouverte en 1874, attire plus de 2000 personnes par an, essentiellement des scolaires.

Un site incontournable

«Nous avons surtout réalisé notre rêve» estime le maire de Neuves-Maison, Jean-Paul Vinchelin, ancien sidérurgiste dans l’usine en contre-bas de la mine : «les travaux vont se réaliser sur le Val de fer. Une étude souligne que l’on peut devenir un site incontournable au niveau du tourisme industriel d’ici cinq ans. Nous devons ça aux mineurs, nous devons ça aux sidérurgistes qui continuent à faire tourner l'usine en bas. Le rêve que nous avions il y a 40 ans se réalisera pour des hommes et des femmes qui ont travaillé la minette lorraine. Le Zublin - un énorme bâtiment, accumulateur à minerai, aujourd’hui inutilisable - doit être refait et le carreau de la mine sera revalorisé et puis nous aurons aussi un théâtre de verdure». 

Démonstration et travail du métal sur le site du Val de Fer.  - Radio France
Démonstration et travail du métal sur le site du Val de Fer. © Radio France - Thierry Colin

Parmi les passionnés sur le site qui domine le Saintois, un chercheur du CNRS, Paul Merluzzo, paléo-métalurgiste, qui vient du musée du fer de Jarville. Le scientifique participe aux démonstrations de chaudronnerie. Tout le week-end, des artisans, des concerts, fabrication de charbon de bois mais aussi la retransmission du match de l’équipe de France de la coupe du monde de football. Des animations qui vont se succéder en journée et en soirée sur un carreau ouvert à tous.

Reportage sur le carreau et dans la mine du Val de Fer.

Pour Vincent Ferry, l'organisateur de la fête du fer, l’ouverture va se poursuivre : «tous les jours, à 14h on peut venir visiter la mine. On va essayer aussi de faire des visites en langues étrangères (italien, anglais, allemand et peut-être en russe) pour arriver, dans l'espace de 5 à 6 ans avec un potentiel de 20 000 visiteurs par an. On a ouvert une école de guides avec des jeunes qui commencent à venir ici on a aussi un aspect d'éducation technique aux métiers du fer». 

Le Zublin doit être rénové pour accueillir les touristes.  - Radio France
Le Zublin doit être rénové pour accueillir les touristes. © Radio France - Thierry Colin

Les investissements qui qui vont s'étaler sur plusieurs années devraient être validés débuts juillet et viendront compléter le travail des bénévoles qui se retrouvent chaque semaine pour embellir le site de l’ancienne mine du Val de Fer. L'entrée est libre tout ce week-end : le programme de la fête du fer a été condensé sur deux jours avec des démonstrations à ne pas manquer en journée ou en soirée : la réduction de minerai, la production de loupes de fer ou le travail de forge sur le carreau de la mine de Neuves-Maisons. L'entrée et le parking sont gratuits avec possibilité de se restaurer sur place, de sortir son pique-nique ou de déguster une bière bio.