Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Tourisme : la Sarthe à vélo doit se faire connaître

lundi 31 juillet 2017 à 18:18 Par Marie Mutricy, France Bleu Maine

Le parcours de 420 km du nord au sud et d'est en ouest dans notre département a maintenant trois ans. Et à la V44 s'est rajoutée la vallée du Loir à vélo ainsi que des boucles en Perche Sarthois... C'est la tendance, mais est-ce que cela fait venir des touristes dans le département ?

La Sarthe à vélo peut-elle contribuer à l'attractivité de notre département ?
La Sarthe à vélo peut-elle contribuer à l'attractivité de notre département ? © Maxppp -

Sarthe, France

La Sarthe à vélo est née en juillet 2014. L'été dernier, le parcours de la vallée du Loir à vélo a été officiellement lancé. Car le tourisme à vélo est l'un des axes de développement en France. En 2015 par exemple, presqu'un million de cyclistes ont parcouru les rives de la Loire à vélo, générant 29,6 millions de retombées économiques... Un montant qui peut donner envie aux offices de tourisme, propriétaires d'hôtels, gîtes, campings et restaurants de notre département ! Pour le moment, la Sarthe à vélo reste une destination confidentielle. "Ça met du temps pour que ce soit identifié par les usagers, explique Arnaud Le Quément, le directeur adjoint de Sarthe Développement. Donc il faut en faire la promotion, ce que l'on fait continuellement avec la région mais aussi au niveau national avec France Vélo Tourisme, en étant présent sur un certain nombre de salons".

Le retour sur investissement prendra du temps

Un simple coup de téléphone aux divers propriétaires d'hôtels, gîtes et campings qui proposent l'accueil des vélo-touristes permet de prendre le pouls. A La Chapelle-aux-choux, Mamers ou Aubigné-Racan, un constat : pas une seule réservation grâce au Label Accueil Vélo. Pour les uns, parce que les personnes qui réservent utilisent plutôt les bicyclettes mises à disposition dans le logement, pour les autres parce que leur hébergement ne correspond pas forcément à ce que souhaitent les touristes. Mais au camping du Bord du Loir, au Lude, l'investissement dans une tente cuisine, toute équipée pour les touristes à deux-roues s'est avérée payante.

"On a des gens à vélo qui arrivent de tous les pays : Belgique, Hollande... Les gens qui font ça sur un weekend ou ceux qui voyagent trois mois et qui s'arrêtent chez nous" précise la gérante, Solène Morin.

Coût de l'investissement ? 10.000 euros.

Des services doivent être développés

Certains commerçants ont sauté sur l'opportunité pour proposer des offres spéciales. Ainsi au Domaine de la Courbe, au Lude, peut-on réserver une formule spa+vélo. "Les clients sont ravis" explique la propriétaire. Même succès Chez Marie-Danielle Millet-Lecourt, qui tient la maison d'hôtes Le Grand Moulin à la Chartre-sur-le-Loir. "Au début ça a marché du tonnerre, moins au milieu, et ça redémarre" explique-t-elle. Au lancement des boucles, des promoteurs proposaient des séjours clé en main : une nuit par-ci, une nuit par-là et le transport des bagages pendant que les touristes pédalent : "Ils allaient de La Chartre à La Flèche ou en venant de Vendôme, par exemple. Ils allaient d'hébergeurs en hébergeurs et faisaient des boucles sur place, ça marchait très bien". Mais l'état d'urgence empêche de transporter des valises sans leurs propriétaires. "C'est un point à améliorer" reconnaît Arnaud Le Quément, de Sarthe Développement. "Mais ça recommence, il y a des gens qui arrivent avec leurs vélos et qui vont faire des boucles autour" précise la propriétaire. Et l'office de tourisme du Lude précise louer des vélos quasiment tous les jours.

De nouvelles boucles en cours de développement

Prochaine étape : interconnecter les itinéraires aussi bien en Sarthe qu'avec les autres départements, à l'image de la Vélo Francette, de la Normandie à l'Atlantique. Les itinéraires vélo essaiment en Sarthe : le perche sarthois a créé 10 boucles vélos. Sillé-le-Guillaume et Conlie y réfléchissent aussi...