Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Tourisme : le pont de l'Ascension s'annonce bon pour la Normandie

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

La Normandie serait dans le top 5 des destinations préférées des Français pour le pont de l'Ascension, selon le site de réservation en ligne Weekendesk. Dans la Suisse normande, la plupart des campings et hôtels affichent un carnet de réservations bien rempli.

Au camping Traspy à Thury-Harcourt, le week-end est quasiment complet.
Au camping Traspy à Thury-Harcourt, le week-end est quasiment complet. © Radio France - Emeline Vin

Thury-Harcourt, France

Vous avez prévu de prendre quelques jours de vacances pour le pont de l'Ascension ? Peut-être irez-vous vous balader dans la région : c'est l'une des destinations privilégiées pour ce week-end prolongé, selon le site de réservation Weekendesk (derrière la Provence-Alpes-Côte d'Azur, Rhône-Alpes et l'Aquitaine). "Les touristes affluent dans la zone de Deauville, Cabourg, Honfleur, explique Patrick Moutafis, président du syndicat des indépendants de l'hôtellerie-restaurant en Normandie. Bayeux aussi est appréciée, pour des séjours plus longs. Mais cet afflux éclabousse toute la région.

Le week-end de l'Ascension booste également le secteur du tourisme en Suisse normande. Même s'il est trop tôt pour parler d'un succès, plusieurs hôtels et campings affichent complet ! François Dubonnet, propriétaire de l'hôtel Le Relais de la Poste, à Thury-Harcourt : "sur le week-end, il nous reste une chambre quadruple vendredi et trois chambres doubles le samedi. Deux groupes ont réservé il y a plusieurs mois, et nous ont rempli !" L'hôtel, pourvu d'un restaurant, s'attend à "plutôt un très bon week-end". 

Coup d'envoi de la belle saison 

A quelques encâblures, Christine Arcail, gérante du camping du Traspy fait le même constat : "on garde toujours quelques emplacements pour les randonneurs de la Voie verte, pour qu'ils ne se retrouvent pas sans endroit pour dormir, mais on sera complet !" La majorité des 75 terrains de tente et l'intégralité des 20 mobil-homes sont déjà réservés. "Vous voyez, comme on a tondu la pelouse ? Il faut que ce soit nickel, on attend les gens !

Les deux professionnels accueillent ce jour férié avec soulagement : un automne assombri par les mobilisations des gilets jaunes le samedi, un mois de mars atone et deux jours fériés tombant un mercredi, compliquant les ponts. C'est même un coup d'envoi pour François Dubonnet : "l'anniversaire du Débarquement va rejaillir sur nous. La semaine du 6 juin, on est déjà complet." A l'été, l'hôtellier attend une clientèle cosmopolite : belge, américaine, britannique. Pour ce week-end, sans surprise, ce sont surtout de Franciliens, des Mayennais et des Normands qui sont attendus dans la région. 

Choix de la station

France Bleu