Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tourisme : les cryptes d'Orléans prises d'assaut

-
Par , France Bleu Orléans

Depuis le début de l'été, les réservations pour les visites guidées des cryptes de Saint-Avit et de Saint-Aignan sont complètes presque tous les jours. Touristes comme locaux sont séduits par la découverte de ces lieux cachés d'Orléans, en particulier pendant les fortes chaleurs.

La visite guidée dure un peu plus d'une heure
La visite guidée dure un peu plus d'une heure © Radio France - Cécile Da Costa

Il fait bon de se mettre au frais dans les cryptes d'Orléans. De Saint-Avit, à quelques pas de l'Office de tourisme, à Saint-Aignan, sous la collégiale du même nom, les visites guidées font carton plein cet été

D'avantage de visiteurs cet été

"Pendant les derniers jours de canicule, la visite était particulièrement prisée puisque la température ambiante y est très agréable", explique Guillaume Foussadier, guide touristique à l'Office de tourisme d'Orléans. 

De manière générale, la haute saison marque un franc succès pour les cryptes d'Orléans. "On fait une meilleure année 2020 qu'une année 2019, sur la saison de l'été", poursuit le guide. 

La visite guidée débute à la crypte Saint-Avit, sous le collège Jeanne d'Arc
La visite guidée débute à la crypte Saint-Avit, sous le collège Jeanne d'Arc © Radio France - Cécile Da Costa

Le succès des visites s'explique aussi par un retour à un tourisme plus local, à cause de la Covid-19. "Les gens ont envie de découvrir les secrets d'Orléans", estime le guide. 

Parmi les nombreux visiteurs, il y a surtout des Français, venus de la région ou du bassin parisien essentiellement. Mais il y aussi quelques locaux, des Orléanais de souche qui partent à la découverte de la face cachée de leur ville.

On peut être Orléanais et visiter Orléans

C'est le cas de Bruno Correia. Venu de Saint-Jean-de-la-Ruelle, il a toujours vécu dans la métropole. "On ne se doute pas du passé de notre ville, même si on y vit", estime le trentenaire. "Je pense que c'est important d'apprendre l'histoire de notre ville, on peut être Orléanais et visiter Orléans."

"On a aussi quelques touristes étrangers, des Néerlandais et des Allemands notamment", poursuit Guillaume Foussadier. Pour eux, la visite peut se faire en langue étrangère. 

Après la crypte Saint-Avit, direction les profondeurs de la collégiale de Saint-Aignan
Après la crypte Saint-Avit, direction les profondeurs de la collégiale de Saint-Aignan © Radio France - Cécile Da Costa

Organisées en groupes d'une vingtaine de personnes maximum, les visites des cryptes se font une fois par jour. Le caractère insolite de la visite séduit aussi largement les visiteurs.

Histoire, architecture, religion, pendant un peu plus d'une heure, le guide entraîne les visiteurs dans les profondeurs de la ville et retrace les différentes époques de son histoire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess