Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Tourisme : un été pour l'instant en demi-teinte chez les professionnels du secteur en Occitanie

mercredi 29 août 2018 à 5:45 Par Sarah Mansoura, France Bleu Occitanie

Dans l'ex-Midi-Pyrénées, les professionnels du tourisme de plusieurs départements de la région observent un mois de juillet maussade par rapport à 2017. En cause, les aléas de la météo, les vacances tardives, et... la Coupe du monde de football.

Rocamadour dans le Lot.
Rocamadour dans le Lot. © Radio France - Vanessa Marguet

Occitanie, France

Alors que l'été se termine, les professionnels du tourisme commencent déjà à dresser les premiers bilans de la saison. Les chiffres officiels ne seront analysés et connus qu'au cours du mois de septembre, mais déjà les tendances se dessinent en Occitanie ; la saison serait légèrement moins bonne que l'été dernier. En tout cas, le mois de juillet 2018 a été moins bon que le mois de juillet 2017.

"Nous observons une très légère baisse, mais nous sommes sur des chiffres quasi stables", tempère Caroline Manens, directrice de l'Agence de Développement Touristique de Tarn-et-Garonne. "Les premières estimations sur le mois d'août, en revanche, sont très bonnes, donc au global la saison devrait ressembler à celle de l'année dernière", explique-t-elle. 

Une saison plus tardive

À ceci près que la saison commence, chaque année, de plus en plus tardivement. 2018 n'y fait pas exception, et plus encore, confirme une tendance dessinée depuis plusieurs années. Dans le Tarn, par exemple, les professionnels du tourisme ont remarqué un léger recul de la fréquentation notamment sur les premiers jours de juillet. La saison a véritablement commencé dès le 14 juillet, voire plutôt lors de la troisième semaine. 

"Plusieurs raisons peuvent expliquer ce retard, comme _les vacances scolaires plus tardives, la météo capricieuse au mois de juillet, ou encore l'effet Coupe du monde_, qui a retardé les vacances de certains", avance Didier Cujives, directeur de Haute-Garonne tourisme. "Les touristes ont plutôt boudé la Haute-Garonne en juillet, à cause d'un temps plus froid et pluvieux", poursuit-il. "Mais un mois de juillet médiocre, c'est une tendance globale qui se dessine depuis plusieurs années".

Saint-Antonin-Nobleval (Tarn-et-Garonne). - Radio France
Saint-Antonin-Nobleval (Tarn-et-Garonne). © Radio France - Bénédicte Dupont

Des séjours plus courts, plus inopinés

Dans le Lot, juillet a aussi été maussade. Si 48% des prestataires interrogés par l'office départemental du tourisme se sont déclarés satisfaits de ce mois, une proportion similaire à l'an dernier, ils sont de plus en plus à faire état de réservations plus tardives, de séjours plus cours, d'une clientèle de passage moins présente, mais aussi d'une consommation plus mesurée. 

Il n'y a plus de juilletistes ni d'aoûtiens - D. Cujives, président de Haute-Garonne Tourisme

Les vacanciers sont plus volatiles, explique Jean-Luc Calmelly, président de l'Agence de développement touristique de l'Aveyron : "Les réservations se font de plus en plus à la dernière minute, et les hébergeurs se sont adaptés, ou ont dû s'adapter à cette demande changeante. Les touristes sont plus sensibles à la météo et n'hésitent pas à changer leurs projets en cours de route". Un constat partagé par Didier Cujives : "Il n'y a plus de juilletistes ni d'aoûtiens", résume-t-il.

Des perspectives prometteuses pour l'arrière-saison

Néanmoins, le secteur a toutes les raisons d'espérer un regain d'activité. "Nous observons déjà que la dernière quinzaine d'août, contrairement à ce que l'on croyait il y a quelques années, est très dynamique en ce moment", observe Jean-Luc Calmelly. "On attend une très belle arrière-saison, grâce à une météo qui s'annonce clémente et beaucoup de seniors actifs qui viennent après la rentrée scolaire", confirme Caroline Manens. 

Selon elle, dans le Tarn-et-Garonne, les touristes étrangers sont revenus en force. "Notamment les Britanniques, les Espagnols, les Belges, puis viennent les Néerlandais et les Allemands", liste-t-elle. "Les Espagnols sont revenus cette année", assure aussi Didier Cujives, "c'est très encourageant". Dans le Tarn comme l'Aveyron, dans le lot comme dans l'Ariège, les réservations pour septembre sont déjà très prometteuses. Et laissent espérer une arrière saison longue, durant même jusqu'au mois d'octobre.