Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Éléphants et tigres en tournée en Charente-Maritime: le cirque est-il compatible avec le bien-être animal?

dimanche 5 août 2018 à 5:15 Par Julien Fleury, France Bleu La Rochelle

Affiches, manifestations... les défenseurs de la cause animale profitent de l'été pour interpeller le public des cirques. Spectacles dégradants, cages et voyages incompatibles avec le bien-être des animaux sauvages. Faux, répondent les patrons de cirque qui le rappellent: ils ont la loi pour eux.

Un éléphant enchaîné et un slogan suppliant: la fondation Brigitte Bardot a cassé la tire-lire pour interpeller le public le sort des animaux de cirque
Un éléphant enchaîné et un slogan suppliant: la fondation Brigitte Bardot a cassé la tire-lire pour interpeller le public le sort des animaux de cirque © Maxppp - Julien Fleury

Les Portes-en-Ré, France

Le cirque "La piste d'or" vient de planter son chapiteau aux Portes-en-Ré. Les tigres toujours enfermés dans leur remorque attirent Marie-Laure, Nicolas et leurs deux enfants, famille parisienne terminant ses vacances rétaises. "On voit qu'ils sont en bonne santé, estime Nicolas. Ils ne sont pas maigres, ils ont une belle prestance." Sa compagne interroge le jeune patron du cirque: "Vous ne leur donnez pas le chapiteau, parfois, pour qu'ils se défoulent?" Réponse du tac au tac de Ralph Falck, 29 ans: "Si, si! On les lâche ici dans un parc extérieur. Le baquet rouge que vous voyez c'est une piscine. Et on leur ouvre aussi la cage dans le chapiteau, donc ils peuvent circuler toute la journée comme bon leur semble."

Et c'est vrai que les tigres de Ralph Falck ont l'air tranquilles. Cages propres, animaux calmes... Impossible à cette heure de repérer les "stéréotypies" dénoncées par les défenseurs de la cause animale, ces mouvements répétitifs, balancements, tours de cage, qui révèlent une psychose animale. "Aucun mouvement de stress, pas de va et vient dans la cage, décrypte Ralph Falck. Ils sont bien, ils sont sereins, ils sont juste en train de se reposer."

Le combat contre les animaux dans les cirques s'affiche en 4x3

Pour les défenseurs de la cause animale, la réalité est moins rose. "Rendez-lui sa liberté", implore le slogan sur une affiche 4x3 montrant un éléphant enchaîné. C'est une campagne nationale de la fondation Brigitte Bardot, déclinée sur une vingtaine de panneaux à La Rochelle et Saint-Jean-d'Angély. Objectif: interpeller le grand public. De son côté, le Collectif animaliste de La Rochelle prépare une manifestation sur l'île de Ré le 12 août. Éléphants, félins, le combat des animalistes se focalise sur les espèces sauvages.

Dans les cirques, ces animaux deviennent complètement fous. Ils sont privés de leurs besoins physiologiques. Quand on voit des éléphants qui sont enfermés dans des camions et des cages à longueur de temps, alors qu'ils peuvent parcourir à l'état naturel des dizaines de kilomètres par jour! - Elie Thourault, référente du Collectif animaliste de La Rochelle.

"Pas de stress, ni de mouvements stéréotypés" assure Ralph Falck, 29 ans, jeune patron de "La piste d'or" - Radio France
"Pas de stress, ni de mouvements stéréotypés" assure Ralph Falck, 29 ans, jeune patron de "La piste d'or" © Radio France - Julien Fleury

Les arguments des animalistes, Ralph Falck les connaît par cœur. Et les siens sont tout aussi rodés. "On a la loi pour nous" assure le dresseur. Et c'est vrai que rien n'interdit ces spectacles, tant que la réglementation est respectée. Pire pour les animalistes: les communes n'ont pas le droit d'interdire les cirques avec animaux sur leur territoire. Selon Ralph Falck, une vingtaine de municipalités s'accrocheraient toujours à cette interdiction, contre une soixantaine il y a quelques années. Aucune commune n'a franchi le pas en Charente-Maritime.

On a nos certificats de capacité qui nous autorisent à avoir nos animaux, on a les cages de détente, tout est respecté, tout est dans les normes. On a des contrôles cinq à six fois par mois. On est une des entreprises les plus contrôlées de France. On peut plus faire grand'chose de plus!" - Ralph Falck, patron du cirque "La piste d'or"

Pour remporter la bataille de l'opinion, "La piste d'or" a décidé de rendre gratuite la visite de sa ménagerie. Ralph Falck a aussi fait une importante concession: cette année, plus d'éléphant. Maya, son éléphante de 53 ans, vient de prendre une retraite bien méritée. C'est précisément ce que réclament les animalistes, pour tous les animaux de cirque: "Ce qu'on aimerait, c'est dans un premier temps interdire l'introduction de tout nouvel individu dans le circuit. Et le placement progressif des animaux dans des refuges et des sanctuaires."

La retraite de l'éléphant Maya, victoire des animalistes?

Les militants de la cause animale ont d'ailleurs salué la retraite de Maya, une "libération" pour laquelle de grands noms s'étaient mobilisés, de Jacques-Antoine Granjon, PDG de vente-privee.com, à Allain Bougrain-Dubourg, président de la LPO. Tous dénonçaient l'état physique inquiétant de l'animal. "On s'en fout un peu des animalistes, assure pourtant Ralph Falck. On a décidé par nous-mêmes de la mettre en retraite, alors qu'il n'y a aucune limite d'âge pour les animaux." L'animal coule désormais des jours paisibles en Italie.

Impossible en tout cas pour "La piste d'or" d'imaginer un cirque sans animaux sauvages. Robert donne du foin aux chevaux, aux alpagas et aux dromadaires. "Si on n'a pas ces animaux, personne ne viendra aux spectacles, assure le palefrenier du cirque. Nous c'est notre gagne-pain, qu'est-ce qu'on va montrer au public?" Ralph Falck en est convaincu: ses tigres sont là pour longtemps. Des animaux nés en captivité,  comme leurs ancêtres sur une quinzaine de générations, assure le jeune patron de cirque. Des animaux qui seraient incapables de se débrouiller dans la nature.

Ralph Falck n'imagine pas un cirque sans animaux, lui dont le seul diplôme est celui de dresseur - Radio France
Ralph Falck n'imagine pas un cirque sans animaux, lui dont le seul diplôme est celui de dresseur © Radio France - Julien Fleury

Des numéros contre-nature?

"Après, les exercices qu'on leur fait faire dans le cirque, ce n'est pas contre-nature du tout, assure Ralph Falck. Ce sont des exercices qui nous permettent au public de voir ce qu'ils sont capables de faire dans leur milieu naturel." Naturels, les numéros des félins? Pas du tout l'avis des animalistes rochelais, qui appellent à manifester dimanche 12 août à 19h, devant le chapiteau de "La piste d'or" à Saint-Martin-de-Ré.