Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tours : 20 000 visiteurs pour le premier mois d'ouverture du Centre de création contemporaine Olivier Debré (CCCOD)

-
Par , France Bleu Touraine
Tours, France

Le Centre de création contemporaine Olivier Debré (CCCOD) de Tours a réalisé 20 000 entrées sur son premier mois d'ouverture. Un démarrage prometteur pour la direction du musée.

Bon démarrage pour le Centre de création contemporaine Olivier Debré, ouvert à Tours depuis 1 mois.
Bon démarrage pour le Centre de création contemporaine Olivier Debré, ouvert à Tours depuis 1 mois. © Maxppp - Hugues Le Guellec

Depuis son inauguration le 11 mars, en présence du président François Hollande et de la Reine de Norvège, le Centre de création contemporaine Olivier Debré a réalisé 20 000 entrées (sans compter les nombreux visiteurs de l'inauguration). En plein coeur de Tours, c'est un lieu de curiosité, tant pour l'architecture du bâtiment que pour les œuvres qu'il abrite. Avec 4 500 mètres carrés de salles d'exposition, il est le plus grand centre de création de France et dispose de 3 espaces : la Nef pour des installations monumentales, visibles depuis l'extérieur, une galerie noire dédiée aux artistes contemporains et une galerie blanche pour accueillir l'oeuvre du peintre Olivier Debré.

Revoir : Les images de l'inauguration du CCCOD par François Hollande

Un démarrage prometteur pour le directeur du CCCOD, Alain Julien-Laferrière : "Nous allons dépasser la barre des 20 000 entrées ce dimanche. Il y a vraiment un public qui est en train de se former, de faire communauté au bon sens du terme." Il constate qu'il y a tout le temps du monde, et des gens d'âges très variés. Et les visiteurs sont des Tourangeaux, mais pas que. "Chaque week-end, on accueille du monde de l'extérieur. Ça ne veut pas dire que c'est gagné pour autant, il va notamment falloir voir cet été comment les touristes vont réagir".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Avec ses visiteurs, le CCCOD mise sur la pédagogie

Pour répondre aux questions des visiteurs troublés, perplexes, interloqués devant une pile de chaises ou un tableau rouge, le Centre mise sur la pédagogie, avec des médiateurs comme Mélissa : "Il y en a qui viennent parce qu'ils ne comprennent pas et qu'ils veulent savoir et comprendre. Le retour qu'on a c'est souvent "Ah mais j'avais pas du tout pensé à ça en fait". "

Selon le directeur du CCCOD, il faut encore attendre au moins 18 mois pour avoir une vraie visibilité pour dresser un bilan de l'ouverture du CCCOD.

Pour aller plus loin : Réécoutez le directeur du CCCOD Alain Julien-Laferrière, invité de Denis Thuillier sur France Bleu Touraine le 7 mars dernier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess