Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Tours : la SNCF fait visiter ses installations au grand public

-
Par , France Bleu Touraine

Dans le cadre de l'opération Vive le train, la SNCF propose au grand public de visiter ses installations, à Saint-Pierre-des-Corps et à Tours. Le plus prisé : la visite du grand technicentre de Saint-Pierre.

Les trains sont désossés pour être réparés
Les trains sont désossés pour être réparés © Radio France - Théophile Pedrola

Tours, France

Le technicentre de Saint-Pierre-des-Corps emploie 1 200 personnes. Les trains y défilent. 15 y sont stationnés en même temps, 70 passent chaque année. Tout le monde s'occupe, c'est une petite ville dans la ville. Il faut dire que les missions ne manquent pas : il faut tantôt changer un attelage - la pièce qui relie ensemble deux wagons -, réparer le système électrique, repeindre une rame... Les trains viennent ici tous les 15 ans environ. 

"Ici, on fait de la maintenance lourde, de grands travaux sur les trains." Marc Bontemps, directeur industriel du site

Une des missions qui occupent le technicentre, c'est la mission "Whaouh". "Il faut que les voyageurs reviennent dans le train et se disent 'Whaouh', explique Marc Bontemps, le directeur industriel du site. C'est une opération de confort. On n'enlève pas les sièges, on n'enlève pas les organes du train. 160 RER de région parisienne doivent passer, on doit les finir avant fin 2021. C'est surtout de l'esthétique, on repeint, on change les revêtements de sols, on change les housses des sièges et on installe des prises USB." 

Observer un train levé, ou une rame désossée

Les sièges sont déhoussés, pour l'opération "Whaouh" - Radio France
Les sièges sont déhoussés, pour l'opération "Whaouh" © Radio France - Théophile Pedrola

Mais la plupart des autres missions sont plus lourdes et nécessitent un désossage complet du train. Levées, le grand public peut observer les rames du dessous, ou monter dans un wagon mis à nu. De quoi amuser les visiteurs présents, comme Guillaume, professeur de danse : "Je suis passionné des trains. Le technicentre, on le croise sur la route à côté, on n'imagine pas tout ce qu'il y a à l'intérieur." Même sentiment du côté de Rose, photographe : "J'ai été impressionnée par la taille de chaque pièce d'un train, puisqu'elle sont séparées, on prend conscience de leur taille." 

Pour les curieux, l'opération se poursuit jusqu'au samedi 18 mai 2019. Sont programmés, outre la visite du technicentre, la découverte d'un poste d'aiguillage à la gare de Tours. Le programme complet est à retrouver ici