Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Tours : les nouvelles Halles, entre "esbroufe" et projet "irréaliste" ?

vendredi 9 novembre 2018 à 17:48 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Après la présentation du projet de redynamisation des Halles de Tours par le maire Christophe Bouchet, l'opposition réagit et dénonce un projet irréaliste. Plusieurs élus estiment la facture finale sous-évaluée et parlent d'une opération de communication en vue des élections.

Le projet des Halles de Tours
Le projet des Halles de Tours - ©PMG Production

Tours, France

De l’esbroufe ! A Tours, pour l'opposition municipale, le projet des nouvelles halles ne tient pas la route et il est totalement irréaliste. Jeudi, le maire de Tours Christophe Bouchet et le groupe Icade ont présenté l'esquisse de ce projet, avec vidéo à l'appui. Un projet évalué à 50 millions d'euros. Les halles seront en partie détruites et reconstruites. Elles seront habillées d'une paroi de verre, le toit sera végétalisé et tout le quartier sera repensé. Pour Nicolas Gautreau, conseiller municipal du groupe Les Démocrates, proche de La République en Marche, ce projet est un coup d'esbroufe du maire qui n'arrivera jamais à tenir le budget à 50 millions d'euros. Très franchement vu l’ampleur des travaux, avec disparition de places de parking côté est, cela me parait farfelu d'annoncer une facture de 50 millions, je pense qu'on sera bien au-delà. Le projet peut être sympathique mais je n'y crois pas une seule seconde. Le projet est irréaliste et ne verra pas la jour

On est dans une opération de communication pour préparer les élections municipales

Pierre Commandeur, élu de La République en Marche et président du groupe Les Démocrates, est tout aussi sceptique sur la réalisation de ce projet. Il résume sa pensée en 3 mots : Méfiance, prudence, inquiétude ! On est dans une opération de communication pour préparer les élections municipales. On voit des places de parkings qui disparaissent, des arbres qui disparaissent, et une consultation qui va prendre 6 mois pour mettre tout le monde d'accord, sans s'occuper des commerçants non-sédentaires....Moi j'y crois pas.