Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Tours : peut-être un nouveau son et lumière sur la façade de la cathédrale en 2019 ?

mercredi 1 août 2018 à 5:25 Par Annabelle Wanecque, France Bleu Touraine

Le spectacle "Les Illusions de la cathédrale" change d'horaire au mois d'août. Mais où ce son et lumière gratuit se tiendra-t-il en 2019 ? La mairie de Tours avait, dans un premier temps, écarté la cathédrale, mais il semble que cette piste soit de nouveau envisagée.

Quelques-uns des nouveaux tableaux des "illusions de la cathédrale" version 2018 - ©Damien Fontaine
Quelques-uns des nouveaux tableaux des "illusions de la cathédrale" version 2018 - ©Damien Fontaine - ©Damien Fontaine

Indre-et-Loire, France

Attention, comme chaque été, le spectacle "les illusions de la cathédrale" change d'horaire, au mois d'août. Jusqu'à la fin du mois, les deux représentations quotidiennes auront lieu à 22H15 et 22H45. Pour l'instant, la municipalité n'a pas encore compté les spectateurs présents chaque soir, mais on serait sur les mêmes bases que les deux étés précédents, durant lesquels 85 à 90 000 personnes étaient venues voir ce spectacle gratuit.

Au début de l'édition 2018 du spectacle, il y a un mois, la municipalité de Tours avait expliqué qu'elle voulait changer d'endroit l'été prochain, pour installer le son et lumière sur un autre monument de la ville. Finalement, compte tenu des nombreuses contraintes, "les illusions" pourraient rester au même endroit.

Trouver un nouveau site pour l'été prochain est compliqué, compte tenu des nombreuses contraintes

D'abord il faut que le lieu soit en centre ville. Ensuite il faut que la façade sur laquelle sera projeté ce son et lumière soit assez grande. Il faut aussi un endroit capable d'accueillir près de 1000 personnes tous les soirs, pourquoi pas de les faire asseoir. Il faut également de la place pour accueillir toutes les installations techniques nécessaires aux projections. Et puis surtout, avant tout, il faut un lieu facile à sécuriser, un lieu où il sera possible d'installer des plots et des voitures chaque jour pour empêcher toute intrusion de véhicules. Des lieux qui réunissent tous ces critères, il y en a mais il n'y en a pas beaucoup ! 

La cathédrale est toujours envisagée

On pense au château de Tours, au musée des Beaux Arts, à la gare, à l'hôtel de ville. A la mairie, on pense d'ailleurs toujours à la cathédrale, et c'est une surprise puisque l'hypothèse avait été clairement écartée il y a un mois. L'adjoint au rayonnement de la ville dit ne rien s'interdire, si la ville ne parvient pas à trouver un autre lieu facile à sécuriser. Dans ce cas il assure que ce ne sera pas pour le même spectacle, histoire de rassurer les quelques riverains qui se plaignent du bruit depuis 3 ans. Ne pas faire de représentations en début de semaine est par exemple envisagé. Jérôme Tébaldi dit aussi "rêver" d'un son et lumière sur la façade de l'hôtel de ville, mais de manière temporaire, seuls quelques soirs par été.

Dans tous les cas, la ville devra prendre une décision en septembre, suivra le nouvel appel d'offres avec une nouvelle thématique choisie par la mairie. Le nouveau spectale devrait débuter fin juin 2019.