Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS - Tours : Une foire à l'ail et au basilic " beaucoup plus compliquée" selon les commerçants

-
Par , France Bleu Touraine

Malgré la crise sanitaire, la foire à l'ail et au basilic a pu avoir lieu ce dimanche 26 juillet à Tours. Une édition 2020 au format réduit et qui avait une saveur particulière cette année pour les commerçants. Les tourangeaux étaient au rendez-vous mais moins nombreux que d'habitude.

Tous les commerçants devaient porter un masque pour cette édition 2020 de la foire à l'ail et au basilic de Tours
Tous les commerçants devaient porter un masque pour cette édition 2020 de la foire à l'ail et au basilic de Tours © Radio France - Manon Derdevet

C'est une tradition chaque année à la fin du mois de juillet : la foire à l'ail et au basilic a finalement bien eu lieu ce dimanche 26 juillet à Tours. Plus de cent exposants dont 59 exposants temporaires avec une vingtaine pour l'ail et 7 au basilic, mais aussi des vendeurs de fromages ou encore de saucissons. Ils étaient tous réunis place et rue de Châteauneuf, place du Grand-Marché, ou encore place de la Victoire. Une foire au format réduit qui a eu du succès mais qui a attiré moins de clients que les années précédentes.

Arlette Lépigné, 80 ans, expose à la foire à l'ail et au basilic de Tours depuis 55 ans avec son mari de 88 ans
Arlette Lépigné, 80 ans, expose à la foire à l'ail et au basilic de Tours depuis 55 ans avec son mari de 88 ans © Radio France - Manon Derdevet

Même si les exposants sont très heureux de pouvoir vendre leurs produits malgré la crise sanitaire, cette année a une saveur particulière pour eux. Arlette Lepigné, 80 ans produit avec son mari de 88 ans de l'ail, de l'oignons ou encore des échalotes à Fondettes. C'est la doyenne des exposants avec 55 participations au compteur. 

Mais elle déplore que la foire attire de moins en moins de monde et pas seulement à cause du Covid 19. "La foire de Tours c'est une tradition (...) ça permet de retrouver les clients d'une année sur l'autre" se réjouit la Tourangelle. Mais cette année elle fait un constat amer, "il y a moins de monde, beaucoup moins de commerçants ! ça fait mal parce que c'est une tradition et je crois qu'on est en train de la perdre."

Cette année les commercants étaient installés place et rue de Châteauneuf, place du Grand-Marché, ou encore place de la Victoire
Cette année les commercants étaient installés place et rue de Châteauneuf, place du Grand-Marché, ou encore place de la Victoire © Radio France - Manon Derdevet

Pour certains producteurs, cette foire est une très bonne nouvelle après les annulations en cascade de nombreux événements et foires. _"_Cette foire de Tours est ma meilleure foire de l'année et je redoutais beaucoup de la voir être annulée donc c'est un grand soulagement", explique ce producteur d'ail du Poitou qui dit avoir perdu 76% de son chiffre d'affaire pendant le confinement.

Les Tourangeaux font la queue à la foire à l'ail et au basilic en essayant de garder les bonnes distances de sécurité
Les Tourangeaux font la queue à la foire à l'ail et au basilic en essayant de garder les bonnes distances de sécurité © Radio France - Manon Derdevet

Pour les commerçants le masque était obligatoire et le gel hydroalcoolique systématiquement posé sur les stands. Beaucoup de clients étaient aussi venus avec leurs masques mais certains sont méfiants constate Jeanne, une fromagère. "On fait goûter nos produits et il y en a certains qui refusent. C'est une foire beaucoup plus compliquée. Il y en a qui ont peur !" raconte-t-elle.

Je tenais à soutenir les producteurs, c'est important !

Mais certains tourangeaux mettent tout de même un point d'honneur à venir voir leurs commerçants, comme Saly. "Même si c'est particulier cette année, il y a toujours l'accueil et c'est très agréable. Je tenais à soutenir les producteurs, c'est important ! Je fais un peu tous les stands pour aider tous les monde car c'est une tradition qui doit vraiment continuer" espère la Tourangelle d'origine anglaise.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess