Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Tous confinés : le théâtre est un remède à la mélancolie pour le metteur en scène Michel Bruzat à Limoges

Par

Notre rubrique "tous confinés"donne la parole à Michel Bruzat, le directeur du théâtre de la Passerelle à Limoges. Il s’apprêtait à partir au festival d'Avignon avec ses comédiens mais c'est chez lui à Limoges qu'il vit ce confinement avec ses livres et ses inquiétudes pour l'avenir de la culture.

Michel Bruzat, le directeur du théâtre de la Passerelle à Limoges Michel Bruzat, le directeur du théâtre de la Passerelle à Limoges
Michel Bruzat, le directeur du théâtre de la Passerelle à Limoges - Théâtre de la passerelle

Le théâtre de la Passerelle à Limoges comme tous les théâtres a baissé son rideau depuis la mi mars. La dernière création mise en scène par Michel Bruzat, n'a pas pu être présentée au public. La crise du covid 19 est passée par là et c'est donc chez lui avec ses livres que Michel Bruzat vit cette période de confinement. "J'ai la chance d'avoir beaucoup de livres que je relis comme Montaigne...et j'écris dans des carnets, je prends des notes pour mes acteurs" confie Michel Bruzat mais qui se dit surtout triste de la situation. "J'ai passé ma vie à défendre ceux qui sont dans l'ombre comme les aides soignantes, les infirmières, les brancardiers... et aujourd'hui je pense à eux".

Publicité
Logo France Bleu

35 ans que le théâtre de la passerelle est sur le fil

En mars dernier le théâtre de la passerelle devait présenter sa dernière création "Emilie ne sera plus jamais cueillie par l'anémone" avant de partir en tournée à Montréal puis au festival d'Avignon. Tout cela est bien sûr tombé à l'eau. Michel Bruzat prépare néanmoins la prochaine saison de son théâtre pour septembre. "ça fait 35 ans que la Passerelle est sur le fil et on va continuer à y arriver même si on ne sait pas quand on pourra à nouveau accueillir du public" C'est cette interrogation qui lui trotte notamment dans la tête pendant ce confinement. 

Beaucoup d'inquiétude pour l'avenir du théâtre vivant

Mais Michel Bruzat ne cache pas ses inquiétudes pour l'avenir du théâtre et plus généralement pour la culture. "La culture n'est plus une priorité depuis longtemps et il a bien peur qu'avec la Crise sanitaire, il n'y ait plus assez d'argent pour soutenir la culture. "J'ai peur que 5O % des théâtres ne repartent pas et que le théâtre vivant progressivement disparaisse" confie Michel Bruzat et pourtant pour lui "Le théatre est un remède à l'ennui et à la mélancolie".

Ma France : Mieux vivre

Hausse généralisée du coût de la vie, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent ainsi une nouvelle consultation citoyenne intitulée “Mieux vivre”. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres.

Publicité
Logo France Bleu