Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Tous à l'opéra : à Dijon, les curieux découvrent les coulisses de l'auditorium

-
Par , France Bleu Bourgogne

Ce samedi, c'était la dixième édition de l'opération Tous à l'opéra. A Dijon, l'opéra organisait des visites guidées pour découvrir les coulisses du bâtiment, ainsi que son architecture. Construit en 1998, l'opéra de Dijon est dans le top 20 des meilleures acoustiques du monde.

Construit en 1998, l'opéra de Dijon avait alors la meilleure acoustique du monde
Construit en 1998, l'opéra de Dijon avait alors la meilleure acoustique du monde © Radio France - Marion Bastit

Dijon, France

Vous êtes sûrement déjà passé devant l'opéra de Dijon. Mais avez-vous déjà poussé la porte de ce grand bâtiment en forme de piano à queue ? Ce samedi, l'opéra organisait des visites guidées pour découvrir les coulisses de l'auditorium. Les curieux ont pu voir les loges, la salle de maquillage, les machines cachées dans les coulisses, mais aussi le dessous de la scène.

Le plancher de la scène est un assemblage de dalles en bois d'un mètre carré. - Radio France
Le plancher de la scène est un assemblage de dalles en bois d'un mètre carré. © Radio France - Marion Bastit

Vu d'en-dessous, le plateau est un vrai patchwork, avec des centaines de dalles de bois, soutenues par de minces piliers en métal. « Ce sont des trappes d'un mètre carré, qui vont nous permettre de faire absolument tout ce qu'on veut en termes de mises en scène : installer un ascenseur ou un escalier comme vous avez ici, pour faire apparaître ou disparaître des gens », explique Raphaël Vavasseur, chargé d'accueil à l'opéra.

Le maquillage commence parfois deux heures avant le spectacle. - Radio France
Le maquillage commence parfois deux heures avant le spectacle. © Radio France - Marion Bastit

Là, il n'y a qu'une seule trappe, mais le plateau s'adapte aux besoins de chaque spectacle. « Là, on a un mètre carré, mais si on veut plus, c'est simple, on enlève un pilier, et on a quatre mètres carré, et ainsi de suite, raconte-t-il. On peut vraiment faire tout ce qu'on veut. » Et même mettre un bassin sur scène, comme c'est le cas en ce moment. Pour l'alimenter, de gros tuyaux passent juste sous le plateau. « L'eau est chauffée, puisque les artistes ont quand même les pieds dedans pendant trois heures. Donc si on ne chauffe pas l'eau, ils font une représentation, et ensuite on les perd », plaisante le guide.

Après chaque représentation, il faut un jour pour nettoyer les costumes. - Radio France
Après chaque représentation, il faut un jour pour nettoyer les costumes. © Radio France - Marion Bastit

Pendant le spectacle, les techniciens travaillent dans la pénombre. « Ils ont juste des petites veilleuses bleues tout autour, montre le guide, et une lampe frontale. Et pareil, ils ne parlent pas, ils ont un micro et un casque s'il y a vraiment besoin de se dire quelque chose. Mais ils communiquent très peu dans les dessous, puisque ça résonne énormément, et qu'à l'auditorium, s'il y a une ouverture dans le plancher, et qu'il y a de la lumière et quelqu'un qui braille en-dessous, on entend tout jusqu'au deuxième balcon. »

Depuis les coulisses, un seul bouton suffit à faire tomber le rideau. - Radio France
Depuis les coulisses, un seul bouton suffit à faire tomber le rideau. © Radio France - Marion Bastit

Mais au bout de deux mois de répétition, ils n'ont presque plus besoin de parler. « Les répétitions servent aussi à ça, souligne Raphaël Vavasseur, à ce que les techniciens connaissent aussi bien la partition, ou presque, que les artistes. Il faut qu'ils sachent exactement à quel moment ils doivent faire quoi, et où. » Et en cas de besoin, des écrans retransmettent en temps réel ce qui se passe sur scène.

A l'opéra, tous les solistes portent des perruques. - Radio France
A l'opéra, tous les solistes portent des perruques. © Radio France - Marion Bastit

Pour voir l'opéra Médée, de Cherubini, en pleine répétition ce samedi, rendez-vous mardi 17, jeudi 19 et samedi 21 mai prochains à l'auditorium de Dijon.

Une bonne acoustique, c'est réduire les bruits parasites, explique Raphaël

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu