Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : La disparition de Johnny Hallyday

"Tout le monde a une chanson de Johnny dans la tête" pour René Martin, le créateur de la Folle journée

jeudi 7 décembre 2017 à 10:30 Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan

On peut tout à fait être passionné de musique classique et de Johnny Hallyday. La preuve avec René Martin, le créateur de la Folle journée de Nantes qui lui rend hommage et nous fait découvrir une chanson méconnue de "l'idole des jeunes".

René Martin, le créateur de la Folle journée de Nantes, aime aussi beaucoup Johnny Hallyday
René Martin, le créateur de la Folle journée de Nantes, aime aussi beaucoup Johnny Hallyday © Maxppp -

Nantes, France

Les hommages continuent de se succéder après la mort de Johnny Hallyday. Parmi ceux très touchés par son décès, il y a René Martin, le créateur de la Folle journée, le festival de musique classique de Nantes. Il faut dire qu'il est venu à la musique avec le rock et que Johnny et Beethoven, c'est tout à fait compatible. C'est lui qui nous le prouve.

Malgré le modes, les différents styles, il a toujours su trouver des chansons qui lui collaient à la peau

René Martin pour qui Johnny Hallyday restera une légende, un monstre sacré de rock'n'roll. "Il y a trois générations qui le connaissent. Les grands-parents qui ont fait écouter Johnny à leurs enfants, qui sont eux-même devenus parents et font écouter du Johnny à leurs enfants. Et il a su s'adapter. Malgré les modes, malgré les différents styles, il a toujours su trouver des chansons qui lui collaient à la peau et c'est quand même très rare". C'est pour lui ce qui explique que sa mort touche à peu près tout le monde. "C'était vraiment un artiste hors du commun, quelqu'un de vrai. Je pense que Johnny ne trichait pas. Il montait sur scène, il avait besoin de la scène et quand les lumières s'allumaient, c'était une star. C'est rare les gens qui ont une présence sur scène aussi forte. C'est ce qui fait que tout le monde aimait Johnny. Tout le monde parle de Johnny. Alors, parfois en ricanant un peu de ses chansons, mais tout le monde à une chanson de Johnny dans la tête."

Une chanson clin d’œil à la musique classique

Et le créateur de la Folle journée a lui-même beaucoup écouté du Johnny. "J'aime beaucoup 'Je suis né dans la rue' et 'Allumez le feu'. Et il y a une chanson qui est un clin d’œil à la musique classique que j'aime beaucoup aussi, ça s'appelle 'Poème sur la septième', sur la septième de Beethoven. C'est un texte de Philippe Labro et il ne chante pas, il récite ce texte. C'est absolument magnifique".