Culture – Loisirs

Trois « escape room » s’installent au Mans

Par Bertrand Hochet, France Bleu Maine jeudi 8 septembre 2016 à 19:23

La salle de la rue de Chanzy est déjà ouverte. Les deux autres le seront d'ici le 24 septembre 2016
La salle de la rue de Chanzy est déjà ouverte. Les deux autres le seront d'ici le 24 septembre 2016 © Radio France - Bertrand Hochet

D'ici la fin du mois de septembre, trois salles de jeux auront ouvert leurs portes en centre-ville. Le concept ? Les joueurs, renfermés, doivent résoudre des énigmes en un temps limité. La concurrence s’annonce rude sur ce nouveau marché des loisirs.

Un vrai phénomène. La première « escape room » a ouvert ses portes rue de Chanzy au Mans début septembre. Et les premiers joueurs ont adoré, comme Mélo, venue avec trois amis : « c’est super excitant et un peu stressant en même temps », témoigne la jeune femme. « Je n’ai pensé à rien d’autre pendant une heure. J’avais l’impression que c’était réel ! ». D’un point de vue technique, les joueurs, suivis par caméra reçoivent des indices au fur et à mesure de la partie, jusqu'à l'ouverture de la salle entièrement décorée selon le thème du jeu : l'histoire ou la science-fiction, le plus souvent. Mais nous n'avons pas pu en visiter une car elles restent secrètes ! Le concept est à mi-chemin entre le Cluédo et Fort Boyard, résume Emmanuelle Larnaudie, la gérante de l'escape game « Prizoners » : « ça s’en rapproche effectivement à la fois par le décor qu’on propose qui permet une immersion totale, l’énigme, l’enquête, l’esprit logique et surtout, le jeu »

Les entreprises très intéressées pour leurs séminaires de cohésion !

Les clients visés par les gérants des « escape room » sont les groupes d'amis, les familles et les entreprises qui cherchent à renouveler leurs séminaires de cohésion entre collègues. Cela permet aussi de rentabiliser les salles en semaine. Cécile Poulain du Brain Scape, avenue Gambetta au Mans a déjà enregistré plusieurs réservations de ce type. Elle témoigne : « quand on fait un « escape game » il faut beaucoup de communication d’entraide. Cela aide à bien connaître les gens. De plus, on se révèle beaucoup : certaines personnes apparemment effacées peuvent montre leur esprit de compétition »

"Pour s'évader du quotidien" - Tony Fournival, co-gérant d'Escape Yourself

De la place pour trois « escape room » au Mans ?

Pour les particuliers, le tarif des « escape game » varie selon le nombre de joueurs entre quinze et presque quarante euros. Ces prix se situent dans la moyenne du marché pour ce genre d'activité, assure Emmanuelle Larnaudie : « ça reste un budget loisir, il faut bien le reconnaître. Mais on est dans les tarifs des laser game ou des bowlings ». Alors y-a-t-il de la place pour trois salles au Mans? Les différents responsables qui se sont rencontrés en ont parlé. Et ils estiment que oui, rapporte Tony Fournival, co-gérant d'Escape Yourself : « nous ne sommes pas dans un secteur très concurrentiel. Tout comme nos collègues, nous avons deux jeux différents. Chez nous, il faut attendre quatre mois avant d’en proposer un autre. On peut se renvoyer les clients d’une enseigne sur l’autre. Cela ne pose pas de problème ». D'après les pionniers des « escape game », le marché sera saturé en France dès l'année prochaine.

Les trois salles mancelles

  • ESCAPE YOURSELF : 66, rue de Chanzy – déjà ouverte
  • PRIZONERS : adresse secrète ! (les rendez-vous auront lieu place de la République) : ouverture le 24 septembre
  • BRAIN SCAPE : avenue Gambetta, près de la place de l’Eperon : ouverture prévue le 14 septembre

ECOUTER - La folie des "Escape Game" gagne la Sarthe

Partager sur :