Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs
Dossier : La disparition de Johnny Hallyday

Un album posthume de Johnny Hallyday sortira le 25 octobre prochain

-
Par , France Bleu

Le prochain album posthume de Johnny Hallyday sortira le 25 octobre prochain. "Johnny" est une compilation de 12 chansons déjà existantes du chanteur, remastérisées avec un orchestre symphonique.

Johnny Hallyday, en 2016.
Johnny Hallyday, en 2016. © AFP - VALERIE MACON

"Quelque chose de Tennessee", "Diego", "Marie", "L'envie"... en version symphonique. Universal, le label de Johnny Hallyday de 1961 à 2005, va mettre en vente un album posthume du chanteur, décédé en décembre 2017, le 25 octobre, révèle Le Parisien ce vendredi. 

Douze chansons avec un orchestre 

L'album, qui s'appelle simplement "Johnny", compile douze chansons déjà existantes, mises en musique avec un orchestre. "Vivre pour le meilleur", "Non, rien de rien", la reprise d'Édith Piaf, "Quelque chose de Tennessee", "M'arrêter là", "Le chanteur abandonné", "Diego, libre dans sa tête", "Marie", "Requiem pour un fou", "Sur ma vie", "Que je t'aime", "Sang pour sang" et "L'envie" ont toutes été remastérisées sous la baguette du chef d'orchestre Yvan Cassar, ancien directeur artistique de Johnny pendant plus de vingt ans. 

Les titres sont réorchestrés en version symphonique ou en version piano-voix, avec quelques guitares acoustiques et percussions. L'orchestre compte 70 musiciens et 42 choristes.

Choix de la station

France Bleu