Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un ancien enfant juif réfugié pendant la guerre au Chambon-sur-Lignon vient de léguer sa fortune à la commune

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu

La commune du Chambon-sur-Lignon en Haute-Loire vient d'apprendre qu'elle est désignée légataire universel de la fortune d'un ancien enfant juif réfugié chez elle pendant la Seconde Guerre mondiale. Le montant, pas encore totalement connu, avoisine le million d'euros.

Plusieurs habitants de la commune du Chambon-sur-Lignon ont été distingués par le titre de "Justes parmi les nations" pour avoir sauvé des enfants juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale.
Plusieurs habitants de la commune du Chambon-sur-Lignon ont été distingués par le titre de "Justes parmi les nations" pour avoir sauvé des enfants juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale. © Radio France - Radio France

"En remerciement de l'accueil que lui ont fait les habitants du Chambon-sur-Lignon".  Voilà la simple justification qui a présidé au geste d'Érich Schwam, un ancien enfant juif qui vient de mourir. Il a fait de la commune de Haute-Loire son légataire universel. Une surprise pour le Chambon-sur-Lignon, qui s'apprête à toucher environ un million d'euros, et surtout un geste de reconnaissance pour ses habitants "Justes parmi les nations", 77 ans après les faits.

Un homme discret et peu connu au Chambon-sur-Lignon

Érich Schwam a laissé peu de traces derrière lui. Voilà ce que l'on sait de son parcours pendant la Seconde Guerre mondiale : fils unique d'un couple de juifs autrichiens, il est d'abord envoyé avec sa famille au camp de Rivesaltes, puis se réfugie avec ses parents et sa grand-mère maternelle au Chambon-sur-Lignon, à partir de février 1943. Il est alors élève à l'"école nouvelle cévenole", l'ancêtre du Collège cévenol. 

Érich Schwam quitte la Haute-Loire en 1950. Il devient par la suite pharmacien de laboratoire en région lyonnaise, où il mène une vie discrète aux côtés de son épouse. Celle-ci décède en janvier 2020 et le laisse sans enfant. À sa mort, en décembre dernier, son bref testament est on ne peut plus clair : sa fortune, qui avoisine le million d'euros, est destinée au Chambon-sur-Lignon et à trois associations qu'il lui laisse le soin de choisir, en reconnaissance du refuge apporté pendant la guerre. 

L'ancienne maire du Chambon-sur-Lignon, Eliane Wauquiez, a eu l'occasion de rencontrer Érich Schwam, notamment en 2013. "Le renouveau de toute cette histoire par la création du lieu de mémoire lui est revenu aux oreilles et c'est ce qui a décidé son geste. Enfin, c'est mon interprétation, il ne l'a jamais exprimé ainsi. C'était un homme très droit."

Un geste de reconnaissance "parmi d'autres"

La mairie du Chambon-sur-Lignon souhaite insister sur la dignité d'Érich Schwam, et son choix de rester le plus discret possible jusqu'au bout. "C'est ainsi que les habitants du Plateau, qui ont sauvé ces enfants juifs, ont toujours conduit leurs vies", explique Denis Vallat, adjointe à la culture. 

La commune a déjà reçu, par le passé, des marques d'affection et de reconnaissance similaires, qu'il s'agisse d'enfants réfugiés au Chambon-sur-Lignon ou de leurs familles. "C'est joli, cette reconnaissance d'enfants cachés tellement d'années après, estime Eliane Wauquiez. C'est une histoire d'accueil, de sauvetage, et c'est l'histoire de la générosité de la commune du Chambon-sur-Lignon."

Le legs n'a pas encore été versé à la commune, son montant exact n'est donc pas encore connu. Il faut ensuite que le conseil municipal du Chambon-sur-Lignon délibère afin d'autoriser le maire à recueillir ce legs. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess