Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Retour 100.000 ans en arrière : l'homme de Néandertal à Mutzig

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Depuis 10 ans, des fouilles archéologiques se déroulent à Mutzig dans un abri de chasse à la découverte d'ossements d'animaux préhistoriques. Une façon de mieux connaître le mode de vie des hommes de Néandertal en Alsace, il y a près de 100.000 ans.

Ces deux archéologues mettent à jour des ossements de mammouth
Ces deux archéologues mettent à jour des ossements de mammouth © Radio France - Jeanne Daucé

Mutzig, France

Et si on faisait un bond de 100.000 ans en arrière ? A Mutzig, dans la vallée de la Bruche, des archéologues débutants et confirmés fouillent un abri de chasse, occupé il y a 100 000 ans par des hommes de Néandertal

Simon Diemer, doctorant en archéologie à Strasbourg, fait partie de l'équipe. Accroupi dans un espace d'environ 1 mètre carré, il met à jour des ossements d'animaux, longs d'une dizaine de centimètres : "Vu que ce sont de gros os, ils appartiennent probablement à un mammouth. On a aussi déjà prélevé _une mâchoire de renne_. Et à côté des ossements d'animaux, on trouve des outils en pierre et des éclats liés à leur fabrication : ce sont probablement des outils qui ont aidé à découper les mammouths et les rennes."  

Fragments d'ours, de lion des cavernes et de rhinocéros

Pour ces fouilles fastidieuses, les archéologues donnent de leur personne : pinceau et petite spatule à la main, ils sont accroupis, contorsionnés, à plat ventre ! Mais la récompense en vaut la peine : en plus des mammouths, des fossiles d’animaux massifs sont découverts : "On a trouvé un _fragment de patte de lion des cavernes_, des fragments d'ours et de rhinocéros laineux", énumère Héloïse Koelher, responsable du chantier. 

Au premier plan, un os de mammouth. Sur le plateau, un outil et plusieurs autres ossements - Radio France
Au premier plan, un os de mammouth. Sur le plateau, un outil et plusieurs autres ossements © Radio France - Jeanne Daucé

Pour cette archéologue, ces découvertes sont très surprenantes, même pour le Néandertal qui est considéré comme le plus grand chasseur de tous les temps :  "Ce sont des _espèces dangereuses et imposantes_. Le lion des cavernes est presque deux fois plus gros que le lion d'aujourd'hui... Sur d'autres sites, on trouve un peu de fragments de rhinocéros, de mammouths ; on se demande toujours s'ils les ont vraiment tués. Mais ici, il y a une telle quantité d'ossements qu'on sait qu'ils n'ont pas pu tout le temps trouver des troupeaux de rennes entiers ou mammouths morts."

Le mode de vie de Néandertal mieux connu

Mises bout à bout, ces découvertes permettre d’en savoir plus sur le mode de vie des hommes de Néandertal il y a environ 100 000 ans : "On est en hauteur sur les piémonts vosgiens, alors qu'ils chassaient  dans la plaine. Cela veut dire qu'ils ont ramené en entier les bêtes jusqu'ici : c'est une manière d'éloigner les prédateurs et de traiter la viande en toute tranquillité." Des traces de feux laissent aussi entendre aux archéologues que les hommes Néandertal allumaient ces feux pour effrayer les prédateurs.

Le site archéologique de Mutzig cache encore de nombreux secrets sur la présence de Néandertal en Alsace et sur la préhistoire en général. Bonne nouvelle pour les archéologues : les fouilles sur ce chantier devraient durer encore plusieurs années.

Choix de la station

France Bleu